Tous supporters des Bleus: Hugo Lloris

  • A
  • A
Tous supporters des Bleus: Hugo Lloris
Partagez sur :

Tout au long de la semaine, nous interrogeons des sportifs (ou acteurs du monde du sport) français sur la finale de la Coupe du monde, entre le XV de France et les All Blacks. Ont-ils suivi le parcours des Bleus ? Qu'en ont-ils pensé ? Quel est leur pronostic pour la finale ? Au tour des footballeurs de se prêter à l'exercice, avec Hugo Lloris, Eric Abidal et Rémi Garde.

Tout au long de la semaine, nous interrogeons des sportifs (ou acteurs du monde du sport) français sur la finale de la Coupe du monde, entre le XV de France et les All Blacks. Ont-ils suivi le parcours des Bleus ? Qu'en ont-ils pensé ? Quel est leur pronostic pour la finale ? Au tour des footballeurs de se prêter à l'exercice, avec Hugo Lloris, Eric Abidal et Rémi Garde. Hugo Lloris, gardien de l'équipe de France et de l'Olympique Lyonnais: "J'ai un peu plus suivi les quarts et les demies que la phase de poule, mais je suis très content de voir le rugby français en haut de l'affiche. Bien sûr, j'espère voir cette finale (l'OL sera au vert avant son match à Lille, ndlr) de toute façon, on est tous équipés d'une TV (rires)... Je pense que ce sera un match serré, à l'image des deux dernières sorties du XV de France, avec beaucoup de forces dans l'impact. Dans le sport, tout est possible et des rendez-vous pareils permettent aux hommes de se surpasser. J'espère qu'ils (les Bleus) le feront." Eric Abidal, défenseur du FC Barcelone et de l'équipe de France: "J'ai regardé la demi-finale face au Pays de Galles. J'étais bien content que les Français se qualifient pour la finale. C'est beau pour le rugby français, c'est beau pour la France. Maintenant, j'espère qu'ils vont gagner cette finale. Je pense que c'est jouable ! Si on a l'envie, le coeur et la determination, tout est possible. Moi, je suis arrivé en finale d'une Coupe du monde, en 2006. Ca se joue sur des petits details. Je crois que l'entraîneur et ses joueurs sont très intelligents pour regler ces petits détails, car ça se joue sur pas grand-chose !" Rémi Garde, entraîneur de l'Olympique Lyonnais, ancien international: "Bon, pour être franc, j'ai arrêté de suivre de très près le rugby à l'époque Couderc-Albadejo... Mais cet événement, je vais le regarder, bien sûr. Et j'espère évidemment qu'on gagnera. En tout cas, je m'intéresse au management qui s'effectue dans ce sport-là. Celui de Lièvremont ? Je n'ai pas une analyse assez précise sur le rugby pour me prononcer sur ce sujet, je vois simplement que c'est un coach qui souffre et donc, très modestement et de loin, je le soutiens, je pense à lui. En me disant que les phases finales, décidément, sont, quel que soit le sport, assez compliquées à manager."