Tous là, ou presque...

  • A
  • A
Tous là, ou presque...
Partagez sur :

Si le circuit européen a déjà repris début décembre et se poursuit en Afrique du Sud, en cette première semaine de l'année 2011, le PGA Tour ouvre ce jeudi à Hawaii à l'occasion du traditionnel Tournoi des Champions. Sur les 39 invités, 34 ont répondu présents pour ce premier rendez-vous de l'année, réunion à laquelle n'est pas convié Tiger Woods, faute d'avoir gagné en 2010.

Si le circuit européen a déjà repris début décembre et se poursuit en Afrique du Sud, en cette première semaine de l'année 2011, le PGA Tour ouvre ce jeudi à Hawaii à l'occasion du traditionnel Tournoi des Champions. Sur les 39 invités, 34 ont répondu présents pour ce premier rendez-vous de l'année, réunion à laquelle n'est pas convié Tiger Woods, faute d'avoir gagné en 2010. Après Barack Obama, en villégiature lors des fêtes de fin d'année, Hawaii accueille cette semaine 34 des meilleurs golfeurs de la planète. Mais contrairement au président des Etats-Unis, ces derniers ne seront pas en vacances au milieu du Pacifique puisqu'ils s'apprêtent bien à reprendre la compétition. Comme de coutume outre-Atlantique, la saison s'ouvre en cette première semaine de l'année 2011 par le traditionnel Tournoi des Champions, auquel sont conviés tous les vainqueurs de l'année 2010 sur le circuit américain. Ils étaient 39 à disposer d'un ticket pour Maui, 34 ont répondu à l'invitation. Manquent à l'appel ni plus ni moins que le n°1 mondial, l'Anglais Lee Westwood, mais aussi deux de ses plus proches concurrents, l'Allemand Martin Kaymer et l'Américain Phil Mickelson, respectivement numéros 3 et 4 mondial, ou encore le Sud-Africain Louis Oosthuizen, qui n'est autre que le lauréat du British Open l'été dernier. Autre absent, et non des moindres, Tiger Woods. Mais à la différence des précédents, l'Américain, rejeté au deuxième rang mondial fin octobre après 279 semaines consécutives sur le trône, n'était tout simplement pas convié à la fête, faute d'avoir remporté le moindre tournoi en 2010, une première depuis son passage chez les professionnels. En l'absence de ce beau linge, les principales têtes d'affiche seront le Nord-Irlandais Graeme McDowell, vainqueur de l'US Open et élu joueur européen de l'année 2010 (avec Martin Kaymer), Jim Furyk, vainqueur du Tour Championship - la finale officielle du PGA Tour et du même coup de la FedExCup - ou encore Steve Stricker, le métronome américain. Double tenant du titre, Geoff Ogilvy sera également de la partie, tout comme Ernie Els, déjà vainqueur cette saison sur le circuit européen et lauréat de cette grande messe américaine en 2003. Sans oublier les Européens Francesco Molinari et Ian Poulter, vainqueurs de la Ryder Cup. C'est reparti pour un tour.