Tous fondus de globe !

  • A
  • A
Tous fondus de globe !
Partagez sur :

La saison de ski de fond s'ouvre ce week-end en Norvège à Sjusjoen. En cet hiver post-Mondiaux privé d'événement d'un jour, les fondeurs n'auront qu'un objectif : préparer au mieux Sotchi, théâtre des JO 2014. A l'aube du lancement de cette saison 2011-2012, la rédaction dresse le panorama du ski de fond mondial et analyse les espoirs français.

La saison de ski de fond s'ouvre ce week-end en Norvège à Sjusjoen. En cet hiver post-Mondiaux privé d'événement d'un jour, les fondeurs n'auront qu'un objectif: préparer au mieux Sotchi, théâtre des JO 2014. A l'aube du lancement de cette saison 2011-12, la rédaction dresse le panorama du ski de fond mondial et analyse les espoirs français. Résister aux deux ogres : Une nouvelle fois, ils ont largement animé la saison dernière. Bjoergen-Northug, Northug-Bjoergen, c'est le duo infernal du fond norvégien. Les deux Scandinaves avaient fait des Mondiaux d'Oslo à domicile leur priorité l'hiver dernier. Petter Northug a envouté la foule massée à Holmenkollen pour ramener trois titres pour cinq médailles en tout dont l'or sur 50 km, la distance reine un an après son titre olympique sur ce même format. Son homologue féminine Marit Bjoergen a fait encore mieux, survolant la compétition pour récolter quatre titres plus l'argent sur 30 km. Encore mieux que ses trois titres olympiques (pour cinq médailles en tout) récoltées lors des JO de Vancouver ! Une telle razzia a toutefois laissé des marques, Dario Cologna profitant également de l'absence de Northug en début de saison pour empocher le gros globe de cristal de la Coupe du monde. La Polonaise Justyna Kowalczyk a fait de même chez les femmes. L'esquisse d'une révolution en 2012 ? Gare, sans compétition d'un jour au programme, les deux ogres norvégiens veulent récupérer leur globe de cristal. De jeunes loups affamés : La jeune génération frappe à la porte deux ans avant Sotchi. Dario Cologna en est bien sûr le fer de lance. Le Suisse, âgé de 25 ans et qui n'a délaissé l'alpin pour le fond qu'à 12 ans, entend bien résister à Northug pour conserver son titre sur le Tour de Ski mais aussi son globe de cristal. Le champion olympique du 15 km mènera la meute suisse, vainqueur de son premier relais en Coupe du monde l'hiver dernier lors de la manche française de La Clusaz. Curdin Perl, Toni Livers et Remo Fischer rêvent de suivre leur leader. Autre équipe à suivre, la Suède, forte d'une génération exceptionnelle. Daniel Rickardsson, du haut de ses 29 ans et de sa troisième place à la dernière Coupe du monde, est suivi d'une myriade de talents. Le spécialiste du sprint Emil Joensson tentera de confirmer sa mainmise sur la discipline, épaulé par le tout jeune Jesper Modin (23 ans) quand Marcus Hellner cherchera à confirmer son statut de trouble-fête sur les distances plus longues. Enfin, on suivra attentivement la progression de la jeune escouade canadienne avec Devon Kershaw et Alex Harvey alors que les pays de l'Est peinent à renouveler leurs cadres, l'inoxydable Tchèque Lukas Bauer étant toujours là. Les Russes s'appuieront toutefois sur Alexander Legkov, Maxim Vyleghzanin, Ilia Chernousov et surtout le petit prodige Petr Sedov (21 ans) tous étant tournés vers le rendez-vous de Sotchi. Chez les femmes, la densité n'est pas moins importante. La rivalité entre Kowalczyk et Bjoergen devrait encore animer une bonne partie de l'hiver privée en plus de la concurrence de l'Italienne Arianna Follis qui a tiré sa révérence. Là encore, les jeunes poussent à la porte comme la Norvégienne Therese Johaug et la talentueuse Suédoise Charlotte Kalla. La Finlandaise Saarinen, triple médaillée aux Mondiaux d'Oslo, tentera d'emmener dans son sillage Krista Lahtenmaaki. Sa présence ne sera pas de trop pour contrer l'hégémonie norvégienne où Kristoffersen et Jacobsen rêvent de prendre le relais de Bjoergen. Des Bleus en reconstruction : Et les Français dans tout ça ? Difficile d'y voir clair tant les retraites des fers de lance Vincent Vittoz et Emmanuel Jonnier conjugués au départ de l'entraîneur Roberto Gal pourraient laisser un grand vide. A Jean-Marc Gaillard et Maurice Manificat d'assumer l'héritage. Ce dernier, perturbé dans sa préparation par une fracture d'une côte, a frappé fort en remportant la course d'avant saison à Bruksvallarna en Suède. Tous deux viseront le top 10 mondial et quelques coups sur des manches de Coupe du monde. Briller au Tour de Ski représentera l'un de leurs principaux objectifs. Robin Duvillard, Bastien Poirrier et Christophe Perrillat poursuivront leur apprentissage comme le biathlète Alexis Boeuf attendu sur quelques manches. Chez les femmes, Karine Laurent-Philippot fera son retour après un congés maternité et épaulera Laure Barthélémy et Aurore Jean, en quête de confiance après une saison difficile. Anouk Faivre-Picon et Coraline Hugue seront là pour apprendre.