Tours, un été en enfer

  • A
  • A
Tours, un été en enfer
Partagez sur :

Le Tours Football Club a connu une intersaison délicate. Rétrogradé en National par la DNCG à cause d'un important déficit, les Tourangeaux ont finalement été réintégrés en Ligue 2, le 13 juillet dernier. Pas forcément la meilleure préparation avant de débuter la saison.

Le Tours Football Club a connu une intersaison délicate. Rétrogradé en National par la DNCG à cause d'un important déficit, les Tourangeaux ont finalement été réintégrés en Ligue 2, le 13 juillet dernier. Pas forcément la meilleure préparation avant de débuter la saison. La saison dernière Tours a connu une saison 2010-11 en deux parties. Révélations du début d'année, les Tourangeaux ont passé la première partie à se battre pour le podium, passant même huit journées en tête du championnat de Ligue 2. Mais l'hiver passé, le Tours FC n'a pas tenu la distance et n'a gagné que cinq matches de janvier à mai. Pour finalement achever l'exercice à la douzième place, à cinq points seulement du premier relégable. Tours pouvait compter sur la révélation de la saison dernière en la personne d'Abraham Guié-Guié. L'attaquant ivoirien a au départ cartonné, marquant neuf buts en seulement six matches. Mais tout comme son club, il s'est éteint peu à peu et a fini la saison avec 13 réalisations. Par ailleurs, Tours n'a pas réussi de beaux parcours dans les deux coupes nationales, se faisant éliminer à chaque fois dès leur premier match. Le recrutement Assuré de jouer en Ligue 2 depuis le 13 juillet, le Tours FC n'a pas encore connu de bouleversement dans son effectif. Le principal changement est l'arrivée, en tant qu'entraîneur, de Peter Zeidler qui remplace Daniel Sanchez, parti à Valenciennes. Chez les joueurs, seul Thomas Gamiette intègre l'effectif alors qu'il était en fin de contrat avec Reims. Côté départs, Tours a perdu Bocundji Ca (Nancy) et Yohann Thuram-Ulien (Monaco) de retour de prêt, et Geoffrey Adjet et Karim Saïdi en fin de contrat. Malgré plusieurs sollicitations de clubs de Ligue 1, dont l'OGC Nice, Abraham Guié-Guié est pour le moment toujours tourangeau. Le joueur à suivre Issu du centre de formation du FC Nantes, Julien Cardy est parti très tôt à Toulouse où il a fini sa formation en CFA, puis en National. Arrivé en deuxième division, il est devenu une pièce maîtresse du TFC et a participé amplement à la montée du club. Pendant trois ans, Cardy a connu les joies de la Ligue 1. Mais alors à la recherche d'un nouveau challenge, il a décidé de quitter Toulouse pour aller à Metz afin de les aider à remonter à l'étage supérieur. Les Messins retrouvent la Ligue 1 dès l'année suivante, mais plusieurs graves blessures l'ont empêché de jouer avec ses coéquipiers, qui n'ont pu empêcher la descente du club en Ligue 2. Julien Cardy est resté à Metz mais n'a plus rejoué en Ligue 1. Il a signé finalement à Tours en 2010. Titulaire indiscutable au milieu, Cardy fait partie des cadres de l'équipe et son expérience sera déterminante après cette intersaison mouvementée. L'entraîneur Tours a changé d'entraîneur cet été, Daniel Sanchez ayant répondu favorablement aux avances de Valenciennes. Et c'est Peter Zeidler qui a été choisi pour le remplacer. Ce dernier n'a jamais entraîné en France mais il parle malgré tout très bien la langue française. Le coach allemand était l'adjoint de Ralf Rangnick à Hoffenheim, jusqu'en début d'année 2011 quand il est parti en même temps que ce dernier. Agé de 48 ans, Zeidler n'a jamais entraîné au plus haut niveau, n'ayant connu que des expériences en troisième division allemande, à Aalen et au Stuttgart Kickers. L'objectif L'objectif des Tourangeaux est très clair: le maintien. Après avoir été rétrogradé en National pendant une dizaine de jours, Tours ne veut surtout pas y retourner. Comme le déclare le nouvel entraîneur Peter Zeidler, "l'objectif de base est vraiment le maintien". Ce dernier veut voir match après match avant d'espérer plus: "On veut avoir les points pour rester en Ligue 2 le plus vite possible. [...] Si par hasard, on a 40 points au mois de janvier, on pourra parler d'autres choses." L'avis de la rédaction Le Tours FC a connu une intersaison difficile avec, dans un premier temps, sa rétrogradation en National avant l'officialisation, le 13 juillet, de la réintégration du club en Ligue 2. Difficile dans ces conditions de bien se préparer. Avec en plus la mauvaise fin de saison de Tours l'année dernière, on voit mal les Tourangeaux avoir un autre objectif que celui du maintien. Et avec des clubs comme Bastia ou Guingamp qui reviennent de National, la bataille s'annonce rude.