Tours peine, Poitiers enchaîne

  • A
  • A
Tours peine, Poitiers enchaîne
Partagez sur :

Première défaite en Ligue des champions cette saison pour Tours. C'est en toute logique que le TVB s'est incliné devant Belchatow (3-1 ; 25-22, 25-21, 19-25, 25-22), mercredi soir à Lodz, lors de la deuxième journée de la Ligue des champions. Les locaux, habitués du Final Four, prennent seuls la tête du Groupe F. De son coté, Poitiers réalise un sans-faute dans le Groupe D après sa victoire face à Unterhaching (3-1 ; 18-25, 25-21, 28-26, 25-23).

Première défaite en Ligue des champions cette saison pour Tours. C'est en toute logique que le TVB s'est incliné devant Belchatow (3-1 ; 25-22, 25-21, 19-25, 25-22), mercredi soir à Lodz, lors de la deuxième journée de la Ligue des champions. Les locaux, habitués du Final Four, prennent seuls la tête du Groupe F. De son coté, Poitiers réalise un sans-faute dans le Groupe D après sa victoire face à Unterhaching (3-1 ; 18-25, 25-21, 28-26, 25-23). "Au pied d'une montagne", stylisait Pascal Froussard, le manager du Tours Volley-Ball, dans les colonnes du quotidien L'Équipe daté de ce mercredi. Il avait vu juste. Opposé pour la première fois de leur histoire, à Lodz, devant près de 8 800 passionnés, au Skra Belchatow, le TVB a souffert. Il faut dire que les deux clubs ne jouent pas vraiment dans la même catégorie. Les septuples champions de Pologne visent la victoire finale dans cette Ligue des champions 2011-2012 après avoir terminé deux fois troisièmes ces quatre dernières saisons. Les vice-champions de France, eux, ont déjà goûté aux joies d'un sacre européen, en 2005. Mais ils ont des ambitions beaucoup plus mesurées cette saison encore: les play-offs d'abord, et plus si affinités. On n'est donc pas trop surpris par le succès mérité de Belchatow face à Tours (3-1 ; 25-22, 25-21, 19-25, 25-22), malgré une belle réaction d'orgueil des visiteurs dans le troisieme set, lors de cette deuxième journée continentale. Froussard non plus, lui qui reconnaissait volontiers avant ce choc du Groupe F que "les Polonais, qui sont des habitués du Final Four, sont (étaient) les grands favoris". Emmenés par Bartosz Kurek (20 points), les voilà seuls en tête de la poule, suite à leur succès initial contre Budva (0-3). Poitiers enchaîne De leur côté, les Tourangeaux enregistrent leur première défaite en Coupe d'Europe de la saison - ils s'étaient imposés devant Ljubljana en ouverture (3-0), la deuxième consécutive après leur faux-pas à Beauvais (3-1), samedi dernier, en Ligue A. Faut-il s'inquiéter pour la formation entrainée par Mauricio Paes ? Non, comme on l'a déjà écrit, le Skra Belchatow, qui est resté très sérieux, très appliqué ce mercredi soir, évolue un ton au-dessus du Tours Volley-Ball. En revanche, en cas de nouvelle défaillance en Championnat, ce week-end, avec la réception de Nantes, on pourra se poser des questions sur la capacité de cette équipe tourangelle, "plus forte" que l'an passé à en croire l'excellent David Konecny, à enchaîner un match tous les trois-quatre jours. Pour sa part, Poitiers n'a pas tremblé face à Unterhaching, jeudi soir à Saint-Eloi. Emmenés par un Nicolas Maréchal des grands soirs, les joueurs d'Olivier Lecat ont eu besoin de quatre manches pour venir à bout des Allemands (18-25, 25-21, 28-26, 25-23). "Je suis content car j'ai réalisé un bon match. J'ai touché beaucoup de ballons. J'ai réussi des points importants", a expliqué le joueur poitevin devant les caméras de Ma Chaine Sport. Grâce à cette seconde victoire, les Français prennent la tête de cette poule D avec trois points d'avance sur Cuneo. Toujours invaincus en championnat et en Coupe d'Europe, les Poitevins sont en bonne voie pour se qualifier pour les playoffs de la Ligue des champions.