Tours manque le jackpot

  • A
  • A
Tours manque le jackpot
Partagez sur :

L'aventure en Ligue des Champions est terminée pour Tours cette saison. Tombeurs du Dynamo Moscou (3-2) à l'occasion du match aller du premier tour des play-offs, les joueurs du TVB se sont inclinés en Russie ce mardi (21-25, 23-25, 25-18, 22-25). Les champions de France ont eu l'occasion de toucher le jackpot lors du golden set, disputé quand les deux équipes se retrouvent à une victoire partout, mais là aussi ils ont plié devant les vice-champions d'Europe (11-15).

L'aventure en Ligue des Champions est terminée pour Tours cette saison. Tombeurs du Dynamo Moscou (3-2) à l'occasion du match aller du premier tour des play-offs, les joueurs du TVB se sont inclinés en Russie ce mardi (21-25, 23-25, 25-18, 22-25). Les champions de France ont eu l'occasion de toucher le jackpot lors du golden set, disputé quand les deux équipes se retrouvent à une victoire partout, mais là aussi ils ont plié devant les vice-champions d'Europe (11-15). A peu de choses près, les Tourangeaux auraient pu écoeurer leurs hôtes d'un soir en bénéficiant d'un règlement on ne peut plus contestable. Appliqué à la Ligue des Champions cette saison, le golden set, déjà utilisé depuis quelques années dans les coupes européennes mineures, peut permettre à une équipe largement dominée dans l'un des deux actes d'une rencontre à élimination directe de se refaire la cerise sur une manche sèche en 15 points. Vainqueur à l'arraché la semaine dernière du Dynamo Moscou à Grenon (3-2), le TVB, vaincu ce mardi soir par les Russes en quatre manches (21-25, 23-25, 25-18, 22-25), aurait pu bénéficier de cette règle assez contestée dans le milieu. Le set-average n'étant plus pris en compte, les champions de France ont eu droit de disputer ce fameux set en or. Et ont bien failli climatiser à cette occasion le Sports Palace Dynamo. Dominés durant deux sets par les géants moscovites, imaginez que Dimitri Musersky culmine à 2m18, les joueurs d'Eric Ngapeth ont su redresser la barre l'espace de la troisième manche remportée avec autorité dans le sillage de David Konecny et Earvin Ngapeth, les deux hommes encore une fois très efficaces au service. De nouveau malmenés dans la manche suivante, malgré un réveil trop tardif, les Tourangeaux, visiblement quelque peu agacés à l'image de la petite altercation entre le Roumain Bogdan Olteanu et son entraîneur lors d'un temps-mort technique, voyaient donc se présenter à eux une deuxième chance, lors du golden set. Rapidement mené par les finalistes de l'édition précédente (0-2 puis 2-4), Tours s'est pris à rêver derrière une belle série qui le plaçait en situation idéale pour arracher la qualification (9-7). C'était sans compter sur un coupable passage à vide, symbolisé par un 0-5 (9-12) aussi brutal que fatal aux actuels leaders de la Ligue A. Cinq points plus tard la messe était dite mais le TVB, auteur d'un excellent parcours en poule et d'une belle résistance face au grand Dynamo, n'a pas à rougir de son parcours européen cette saison.