Tours, la coupe à coeur

  • A
  • A
Tours, la coupe à coeur
Partagez sur :

Incontestable leader de Ligue A à l'issue de la saison régulière, Tours a ajouté un nouveau trophée à son tableau de chasse, ce dimanche, en remportant la Coupe de France, aux dépens de Beauvais (3-0 ; 25-23, 25-20, 28-26). Lauréat des éditions 2009 et 2010, le TVB d'Eric Ngapeth rafle ainsi la mise une troisième fois de suite et valide ainsi son billet pour la Ligue des champions, avant même le début des play-offs en Ligue A prévu ce mardi.

Incontestable leader de Ligue A à l'issue de la saison régulière, Tours a ajouté un nouveau trophée à son tableau de chasse, ce dimanche, en remportant la Coupe de France, aux dépens de Beauvais (3-0 ; 25-23, 25-20, 28-26). Lauréat des éditions 2009 et 2010, le TVB d'Eric Ngapeth rafle ainsi la mise une troisième fois de suite et valide ainsi son billet pour la Ligue des champions, avant même le début des play-offs en Ligue A prévu ce mardi. 2003, 2005, 2006, 2009, 2010 et 2011. Grandissime favori à sa propre succession, le TVB a ajouté une nouvelle ligne à son palmarès de Coupe de France, ce dimanche, à l'issue de sa victoire remplie de maîtrise glanée face à Beauvais (3-0), à Paris-Coubertin. Il n'a en effet fallu que trois manches (25-20, 25-20, 28-26) à Earvin Ngapeth et consorts pour venir à bout de Beauvaisiens entreprenants mais trop limités pour espérer rivaliser avec l'ogre tourangeau qui, au-delà de confirmer son hégémonie sur le volley-ball français, empoche un billet pour la prochaine édition de la Ligue des champions. De quoi faire le plein de confiance avant l'ouverture des play-offs en Ligue A, qui se profile ce mardi. Auteur d'une prestation de moyen-rang face à Rennes, la veille, en demi-finale, selon les dires du MVP de la saison régulière, Earvin Ngapeth, le TVB avait à coeur de se racheter auprès de ses supporters en proposant son plus beau volley-ball. Et si Beauvais laisse rapidement entrevoir de grosses qualités défensives, notamment au bloc, ce sont les Tourangeaux qui débrident le tableau d'affichage, dans le sillage d'un David Konecny tranchant dans ses attaques et d'un Earvin Ngapeth saignant au service (25-23). Revigoré par le gain du premier set et bien décidé à ne laisser aucune chance à son adversaire du soir de s'exprimer dans ce match, le TVB prend rapidement le large en début de second set (10-6) et conclue la manche sans avoir à forcer son talent, avec cinq points d'avance sur les Beauvaisiens, trop irréguliers au service (25-20). Malgré un sursaut d'orgueil de Pavel Bartik et consorts en milieu de troisième set (28-26), la victoire n'échappera pas à un collectif tourangeau bien rôdé qui, n'aura eu besoin que de trois manches pour affirmer un peu plus sa suprématie sur la scène hexagonale. Désireux de s'illustrer à tous les échelons cette saison, le TVB glane là son sixième titre en Coupe de France, qui fait de lui le nouveau détenteur du plus grand nombre de victoires dans la dite compétition. "Ça fait énormément plaisir. On a été mis en difficulté mais on a répondu assez justement" avouait le capitaine tourangeau, Loïc De Kergret, avant que Rafael Redwitz ne lui vole le mot de la fin. "Dans les moments importants, on arrive à élever notre niveau de jeu. Je félicite tout le monde, tout le staff. On va fêter ça avec de la "badoit" et se coucher tôt". Voilà qui paraît plus sage pour préparer au mieux le premier tour des play-offs, face à Montpellier, ce mardi.