Tours et Evian, ça repart

  • A
  • A
Tours et Evian, ça repart
Partagez sur :

Après quatre matches sans succès, les Tourangeaux ont retrouvé le chemin de la victoire face à Reims (2-1) et reprennent les rênes de la L2, devant Troyes et Sedan qui n'ont su se départager (1-1). Cette 11e journée de Ligue 2 a également été marquée par la victoire d'Evian-Thonon à Nîmes (3-1), les Savoyards reprenant leur marche en avant après cinq rencontres sans victoire.

Après quatre matches sans succès, les Tourangeaux ont retrouvé le chemin de la victoire face à Reims (2-1) et reprennent les rênes de la L2, devant Troyes et Sedan qui n'ont su se départager (1-1). Cette 11e journée de Ligue 2 a également été marquée par la victoire d'Evian-Thonon à Nîmes (3-1), les Savoyards reprenant leur marche en avant après cinq rencontres sans victoire. Tours a donc retrouvé la clé du succès au stade de la Vallée du Cher. Incapables de s'imposer sur leur terrain depuis le 27 août dernier et un succès face aux Tangos lavallois (2-0), les Tourangeaux semblaient orphelins de leur cigale de l'été, Abraham Guié-Guié, auteur ce soir là de son dernier but à domicile. Si l'Ivoirien n'a pas retrouvé le chemin des filets ce mardi soir, son compère de l'attaque, le rompu Titi Buengo a su faire parler son expérience de la Ligue 2 pour offrir un sixième succès de la saison à son nouvel entraineur Daniel Sanchez (2-1). L'ancien Castelroussin, auteur de 13 buts l'an passé, a inscrit son premier doublé de la saison donnant dès le premier quart d'heure un net avantage aux siens. Cédric Fauré avait beau réagir pour des Rémois désormais lanterne rouge, Tours reprend bien sa marche en avant pour retrouver la tête du classement. Car le choc de cette onzième journée entre l'ancien leader Troyes et une équipe sedanaise en verve aura accouché d'un match nul (1-1). Un résultat confirmant l'extrême prudence des équipes du haut de tableau, déterminés à préserver leurs chances le plus longtemps possible dans un championnat extrêmement homogène... à défaut d'installer une réelle hiérarchie. Ce haut de tableau, Evian-Thonon semble déterminé à y rester. Après cinq rencontres sans victoire, le surprenant promu savoyard s'est imposé nettement à Nîmes (3-1) qui confirme sa toute nouvelle fébrilité à domicile, dix jours après un premier revers aux Costières face au Mans (1-2). Metz replonge face à Grenoble Le plus gros budget de la Ligue 2 réalise d'ailleurs une des belles opérations de la journée avec un troisième succès consécutif à Angers (3-1). Menés 1-0 à la pause, les Manceaux ont réagi en seconde période et su revenir au score pour la quatrième fois de la saison. Un mental à toute épreuve qui rattrape une fébrilité défensive toujours présente. Mais avec treize points pris sur dix-huit possibles hors de leurs bases, les Sarthois se replacent à la cinquième place avec le même nombre de points que le troisième, Sedan (19). Soit dix de plus que leurs anciens compères de la Ligue 1, Grenoble, qui a su réagir à domicile face à Metz (1-0). Un premier succès au stade des Alpes depuis le 6 août dernier et une victoire lors du match d'ouverture face au Havre (1-0) qui permet à Yvon Pouliquen d'amorcer l'opération remontée. Un rebond attendu qui replace le GF 38 à hauteur d'Istres mais surtout à un petit point de Metz qui aperçoit de nouveau la zone rouge dans son rétroviseur. Plus que jamais, cette Ligue 2 2010-2011 au niveau extrêmement homogène promet encore de nombreux rebondissements... Peut-être dès vendredi pour la troisième série d'un enchaînement infernal (trois journées en une semaine) qui a au moins le mérite d'évaluer la profondeur des effectifs.