Tours et Angers veulent confirmer

  • A
  • A
Tours et Angers veulent confirmer
Partagez sur :

Tours 6e, Angers 7e, peu auraient misé sur un tel classement final à l'orée de la saison 2008-09. Désormais installés dans l'antichambre de l'élite, ces deux équipes comptent bien jouer leur carte à fond et, pourquoi pas, se mêler à la lutte pour l'accession.

Tours 6e, Angers 7e, peu auraient misé sur un tel classement final à l'orée de la saison 2008-09. Désormais installés dans l'antichambre de l'élite, ces deux équipes comptent bien jouer leur carte à fond et, pourquoi pas, se mêler à la lutte pour l'accession.La plus grosse surprise tient sans doute de Tours qui, après un début de saison conforme à son statut de promu, a fini en trombe, grâce notamment à son bilan à domicile, le meilleur des vingt équipes de l'antichambre de l'élite avec 14 victoires. Une performance d'autant plus impressionnante que les hommes de Daniel Sanchez effectuaient leur retour en L2. L'appétit vient en mangeant, et après ce retour réussi, le Tours FC entend poursuivre sa progression, s'appuyant sur un effectif plutôt stable: si, logiquement, les hommes forts de l'équipe, Ca, Diarra et Koscielny, ont cédé aux sirènes de la L1, le reste du groupe n'a pas beaucoup bougé.Daniel Sanchez, qui a prolongé de trois ans son bail sur les bords du Cher, alors que l'élite lui faisait lui aussi les yeux doux, s'appuie majoritairement sur les joueurs qui lui ont apporté satisfaction lors de l'exercice précédent. Sont tout de même arrivés Francis N'Ganga (Grenoble), le Tunisien Karim Saidi, et Chahir Berlghazouani (Dynamo Kiev). Pas de révolution donc pour un club qui aspire d'abord à se stabiliser en Ligue. Une attaque revue de fond en combleLa Ligue 2, Angers s'apprête à y disputer sa troisième saison de rang, avec des ambitions à la hausse, le SCO, fort de sa septième place lors de l'exercice précédent, étant décidé à se montrer davantage à son affaire devant son public, où il a laissé filer trop de points en route en 2008-09 (8 victoires, 6 nuls et 5 défaites). Le groupe a connu un peu plus de mouvements avec les arrivées de Kevin Olimpa (Bordeaux),Thomas Miennel (Clermont), du Japonais Norio Suzuki, tandis que devant, les départs de Do Marcolino (Laval), Alo'o Efolou (Nancy) et Rivière (Ajaccio) ont été en partie compensés par deux attaquants issus de Ligue 1: Youssef Adnane, très peu utilisé par Franck Dumas à Caen, et Anthony Modeste, prêté par Nice. Gaëtan Charbonnier, en provenance du PSG, complètera cette ligne d'attaque.Des renforts qui ne seront pas de trop pour permettre au SCO d'aller au bout se son ambition, à savoir jouer les empêcheurs de tourner en rond au milieu des favoris... Et pourquoi pas retrouver une Ligue 1 qu'Angers n'a plus connue depuis la saison 1993-94 ?