Toulouse tenu en échec

  • A
  • A
Toulouse tenu en échec
Partagez sur :

TOP 14 - Les deux Stades, Toulousains et Français, n'ont pu se départager (9-9), samedi, lors de la 8e journée du Top 14.

Le Stade Toulousain et le Stade Français n'ont pu se départager, samedi, à l'occasion de la 8e journée du Top 14 (9-9). Un résultat plutôt favorable aux hommes de Delmas qui ramènent des points précieux de leur déplacement en Haute-Garonne.L'opposition des deux Stades n'aura pas permis de départager ces deux grosses cylindrées du Top 14. Samedi, lors de la 8e journée, les deux clubs se sont séparés sur un résultat nul (9-9) décevant ainsi tous les espoirs d'une rencontre haute lutte. Un score qui ne fait pas franchement l'affaire des Toulousains, qui gaspillent de précieux points à domicile, laissant notamment Biarritz prendre la troisième place du classement.La rencontre a donc bien pris des allures de pétard mouillé. Notamment après une première période des plus ternes où seuls quelques coups de pied sont venus mettre en joie les quelques 32 000 supporters massés dans le Stadium municipal de Toulouse. A un premier drop de Lionel Beauxis (3-0, 9e), Frédéric Michalak répond par une pénalité en coin de 51 mètres (3-3, 15e).Duels de buteursMais le demi d'ouverture parisien va récidiver en enquillant un deuxième drop (6-3, 29e). Son homologue haut-garonnais n'est pas en reste et égalise, toujours sur pénalité, laissant donc les deux formations regagner les vestiaires sur un score de parité (6-6, 33e). Après le repos, les hommes de Guy Novès tentent de prendre en main leur destin et de mettre à mal l'arrière-garde parisienne. Mais rien n'y fera.La solution de cette affiche passera par les bottes des différents buteurs. Jean-Baptiste Elissalde sanctionne les Parisiens via une pénalité faisant suite à des contestations de Pedro Ledesma (9-6, 61e). Beauxis annulera pourtant cette avance d'un troisième drop dans un fauteuil (9-9, 65e).La multitude de tentatives au pied ne permettra pas de départager les deux équipes. Un état de fait qui sera certainement apprécié par les Parisiens qui confirment leur redressement en enchaînant une troisième rencontre sans défaite.