Toulouse sur le fil

  • A
  • A
Toulouse sur le fil
Partagez sur :

Privé de nombreux internationaux, Toulouse a bataillé jusqu'au bout à La Rochelle, ce vendredi soir, pour le compte de la 18e journée du Top 14. Un match que les joueurs de Guy Novès ont remporté à la dernière minute (22-19), grâce à une pénalité de Bézy. Au classement, le Stade conforte sa place de leader avec 60 points.

Privé de nombreux internationaux, Toulouse a bataillé jusqu'au bout à La Rochelle, ce vendredi soir, pour le compte de la 18e journée du Top 14. Un match que les joueurs de Guy Novès ont remporté à la dernière minute (22-19), grâce à une pénalité de Bézy. Au classement, le Stade conforte sa place de leader avec 60 points. Toulouse peut dire merci à Nicolas Bézy, auteur des seuls points de la seconde période, à quelques secondes de la fin du match. Grâce à sa pénalité décisive, les Haut-Garonnais l'emportent in extremis à La Rochelle (22-19). Après un premier loupé de Michalak à la pénalité (3e), Goosen ouvre la marque quasiment dans la foulée (3-0, 5e). Les deux buteurs se répondent, Goosen ajoute un coup de pied (16e) tandis que Michalak passe lui une pénalité (13e) puis un drop (6-6, 18e), avant la percée décisive de Caucaunibuca qui aplatit suite à un décalage de Delasau (6-11, 19e). La première période est très enlevée, Goosen réduit la marque (9-13, 25e) mais Heymans passe un drop dans la foulée (9-16, 26e). Et encore sur l'engagement, Faasalele aplatit et permet aux Rochelais de revenir à égalité suite à un groupé pénétrant conclu en puissance (16-16, 28e). Michalak (16-19, 35e) puis Goosen (19-19, 39e) ajoutent trois points chacun juste avant la pause. En totale opposition, le second acte sera d'un rare ennui en revanche, avec un grand nombre d'imprécisions de part et d'autre. Michalak (48e, 54e) comme Goosen (61e, 70e) ne règlent plus la mire, et Bézy, rentré sept minutes plus tôt, fait finalement la différence quasiment à la sirène (16-19, 79e). Soucaze: "Toute l'équipe est frustrée" Vainqueurs d'extrême justesse, les Toulousains s'en sortent donc très bien, assurés de rester leaders avec 60 points, même si leur première place ne pouvait de toute façon pas être menacée. Les Rochelais s'en sortent certes avec un point de bonus défensif, ce qui ne les consolera probablement pas. Les promus reviennent provisoirement à hauteur d'Agen, 11e, avec 28 unités. A l'issue de la rencontre, le troisième-ligne Thomas Soucaze se montrait forcément déçu, devant les caméras de Rugby+: "Les Toulousains ont été réalistes sur la fin. On a fait beaucoup de fautes de main dans leur camp, on n'a pas su conserver le ballon et contre eux, on le paie cash. On fait trop de fautes, notre match a été brouillon. On ne peut pas se contenter de ce point, toute l'équipe est frustrée car on aurait pu faire beaucoup plus." Vraiment, Toulouse s'en sort bien.