Toulouse, pas si jeune...

  • A
  • A
Toulouse, pas si jeune...
Partagez sur :

Avec nombre de Pitchouns dans ses rangs, le TFC réalise un début de saison convaincant, malgré quelques couacs tels que ce revers essuyé à Sochaux avant la trêve internationale. Face à Marseille samedi lors de la 10e levée de L1, la jeune garde toulousaine aura une nouvelle occasion de prouver qu'elle a mûri. Les Rivière, Tabanou et autre M'Bengue sont prêts pour le défi olympien.

Avec nombre de Pitchouns dans ses rangs, le TFC réalise un début de saison convaincant, malgré quelques couacs tels que ce revers essuyé à Sochaux avant la trêve internationale. Face à Marseille samedi lors de la 10e levée de L1, la jeune garde toulousaine aura une nouvelle occasion de prouver qu'elle a mûri. Les Rivière, Tabanou et autre M'Bengue sont prêts pour le défi olympien. Ils ont 23 ans, à tout casser, peu en tout cas ont dépassé les 25 printemps. L'effectif du TFC est jeune, composé de nombreux joueurs issus du centre de formation. De Moussa Sissoko à Etienne Capoue en passant par Franck Tabanou, Cheikh M'Bengue, Daniel Congré, Ali Ahamada ou Mohamed Fofana, tous ont fait leurs classes dans le club de la ville rose, et permettent à Toulouse de récolter aujourd'hui les fruits de son investissement. Titulaires au sein de l'équipe d'Alain Casanova cette saison, les quatre premiers joueurs suscités comptent parmi les plus jeunes mais leur expérience de l'élite est déjà grande. Ce quatuor dans son ensemble a déjà près de 450 matches de L1dans les jambes - dont un tiers courus par le seul Sissoko. Un cadre parmi les cadres qui brillera par son absence samedi contre Marseille - à l'instar d'un Machado écarté du groupe - mais qui laissera alors sa place à un Etienne Didot sur le retour, enfin. Preuve qu'on ne manque pas forcément de ressources au TFC. Le constat est particulièrement vrai à l'offensive, où le Turc Umut Bulut a déjà été adopté. A ses côtés, Franck Tabanou ne cesse de se distinguer, lui qui a déjà signé deux buts et délivré trois passes décisives en neuf journées. "Aujourd'hui, on démontre que nous sommes une équipe sur laquelle il faut compter, se targuait le feu-follet haut-garonnais cette semaine. On sort d'un revers à Sochaux où nous prenons 3-0 et avons été totalement inexistants. Il y a eu trop de suffisance. On a envie de montrer à tout le monde que notre début de saison n'est pas dû à la chance. On veut remettre les pendules à l'heure." Il y a trois ans déjà... Buteur à deux reprises avec les Espoirs, mardi en Roumanie, Emmanuel Rivière s'y est déjà attelé. "Ça va lui faire du bien, naturellement. Manu est un garçon qui on le sait a beaucoup de qualités mais également des limites parce qu'il peut encore douter, parfois, en ses moyens. Plus le temps va passer, plus il sera efficace", dixit Alain Casanova dans les colonnes de La Dépêche. Un technicien toulousain toujours prompt à accorder sa confiance à la jeunesse - en attestent les percées cette saison des Jean-Daniel Akpa-Akpro, Adrien Regattin ou Michaël Firmin - et qui a pris le parti de responsabiliser ses "anciens": "Je leur ai demandé de tirer le groupe vers le haut et pour le moment ils se sont bien pris en main." Moussa Sissoko a bien assimilé le message. "Nous ne sommes plus des petits jeunes, Cheikh (M'Bengue, ndlr) et moi-même sommes internationaux et le coach a beaucoup insisté là-dessus. C'est à nous de prendre nos responsabilités", martèle le milieu de terrain du TFC, international tricolore à trois reprises voilà quelques temps. Et le vice-capitaine Etienne Capoue de confirmer "les efforts" réalisés en ce sens "depuis le début de la saison". Des efforts qui lui réussissent bien puisque l'intéressé a déjà marqué trois fois dans ce championnat. Il y a trois ans, le TFC avait lancé sa saison sur une dynamique similaire, ce qui lui avait valu de terminer quatrième. Une telle position à l'arrivée au printemps prochain serait le meilleur témoignage de la maturité galopante des Pitchouns.