Toulouse mise sur la stabilité

  • A
  • A
Toulouse mise sur la stabilité
@ Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 1 - Avec un effectif quasi-inchangé, le TFC espère être beaucoup plus performant cette saison.

LIGUE 1 - Avec un effectif quasi-inchangé, le TFC espère être beaucoup plus performant cette saison. La saison dernière Plus l'espérance est grande, plus la déception est violente... Au pied du podium du championnat de France au sortir de la saison 2008-09, le Toulouse Football Club a explosé en plein vol l'année dernière, arrêtant sa chute à une insatisfaisante quatorzième place. Lors de sa descente aux enfers, le TFC a entraîné avec lui le meilleur buteur de son histoire en une saison, c'est-à-dire André-Pierre Gignac (24 buts). Couvert de blessures, celui qui aspirait à s'envoler vers d'autres cieux pendant l'intersaison, du côté de l'Olympique Lyonnais en particulier, n'a fait trembler les filets qu'à huit petites reprises en Ligue 1 et trois fois en Ligue Europa. Une campagne européenne de courte durée pour le Téfécé qui a calé en pleine phase de poules devant le FC Shakhtar Donetsk et le Club Bruges mais surtout endeuillée par le décès de l'un de ses supporters, Brice Taton. Le recrutement C'est le calme plat ! Au jour présent, seuls l'Uruguayen Adrian Gunino (21 ans) ainsi que Wissam Ben Yedder (19 ans) ont déposé leurs bagages en Haute-Garonne. Le premier, qui évolue sur le côté droit de la défense, a été prêté pour une saison par le Danubio Football Club. Le second, milieu offensif d'Alfortville, est international français de futsal. Pour résumer, cela ne casse pas trois pattes à un canard... A l'inverse, Olivier Blondel, Kévin Dupuis puis Albin Ebondo sont allés voir si l'herbe était plus verte respectivement à Troyes, Châteauroux et Saint-Étienne. Autrement, Mauro Cetto intéresse l'Olympiakos Le Pirée et le Chievo Vérone, Étienne Capoue plaît aux socios du FC Barcelone, Moussa Sissoko a eu des touches avec l'Olympique Lyonnais ou Manchester City, alors qu'André-Pierre Gignac reste dans le viseur de l'Olympique de Marseille. Bref, les rumeurs vont bon train... L'entraîneur Pour Alain Casanova, quarante-huit ans, le succès consiste à ne pas faire la même erreur deux fois. L'an passé, le Clermontois a trop tiré sur la corde avec son diamant brut notamment, André-Pierre Gignac. A sa décharge, il reste encore et toujours inexpérimenté comme technicien étant donné qu'il entraîne le TFC depuis l'exercice 2008-09 seulement. Pour autant, l'ancien adjoint d'Érick Mombaerts et d'Élie Baup a déjà dégagé sa philosophie de jeu, celle d'un coach faisant la part belle aux Pitchouns, partisan de la stabilité et s'appuyant sur une défense solide. "Je ne suis pas figé dans un schéma, a-t-il tenu à nous préciser cette semaine. Après, ce sont les gens qui ne savent pas non plus le voir quand il y a un changement tactique. Les gens pensent que je suis figé sur un 4-3-3 ou un 4-1-4-1 mais il y a quelques aménagements qui sont faits." On attend de voir ! Le joueur à suivre Moussa Sissoko est parti pour rester. "Je suis sous contrat ici pour trois ans et je me sens très bien à Toulouse", révélait dernièrement le milieu défensif des Pitchouns à nos confrères du quotidien régional La Dépêche du Midi. Dans la ville rose, ce gaillard (1,87 m - 83 kg) âgé de vingt ans cherchera la confirmation de son épatant début de saison précédente, lorsqu'il emportait tout sur son passage - en témoignent ses six buts marqués en l'espace de trois mois. A cette époque-là, l'intéressé vivait sur son petit nuage, Raymond Domenech le sélectionnait en équipe de France pour la première fois de sa carrière, le 10 octobre 2009, contre les îles Féroé (5-0). Et puis... "J'ai connu un trou, avant de finir mieux." Pas de voyage de fin d'année en Afrique du Sud, donc. "Vivre une expérience internationale de cette envergure si jeune, cela aurait été exceptionnel. Mais c'est comme cela, aussi. Il me faut tourner la page. Continuer à travailler." En d'autres mots, le violet en attendant le bleu... Le pronostic de la rédac Depuis leur grand retour parmi l'élite en 2003, les Toulousains ne cessent de jouer au yo-yo. C'est le jour et la nuit, le noir ou le blanc, il n'y a pas de demi-mesure chez les Violets. Si l'on se fie à l'exercice précédent, très insatisfaisant notamment au niveau de l'efficacité, le TFC devrait rendre une bien meilleure copie cette année. Mais... "Avant un classement, on a envie de produire certaines valeurs, que ce soit au niveau du jeu, de l'état d'esprit, c'est ce qui sera très, très important", modère Alain Casanova. Le problème (?) pour le club du président Olivier Sadran, c'est que le groupe qui a terminé quatorzième l'an passé n'a pratiquement pas bougé durant l'été. "La saison dernière a été médiocre mais, si on avait été épargné par les blessures, si on n'avait pas eu autant de matches à jouer avec une certaine inexpérience due à l'extrême jeunesse de l'effectif, je pense que l'on aurait fait une saison beaucoup plus en relation avec le potentiel de l'équipe." Avec des si...