Toulouse, les choses au clair

  • A
  • A
Toulouse, les choses au clair
Partagez sur :

Alors que les matches précédents avaient soulevé le doute sur le niveau de jeu du Stade Toulousain, les hommes de Guy Novès ont envoyé un message, samedi, en venant à bout de Toulon, dans le cadre de la 12e journée du Top 14 (33-12). Un succès bonifié acquis grâce à trois essais signés Matanavou, Clerc et Burgess, qui permet aux Rouge et Noir de conforter leur fauteuil de leader.

Alors que les matches précédents avaient soulevé le doute sur le niveau de jeu du Stade Toulousain, les hommes de Guy Novès ont envoyé un message, samedi, en venant à bout de Toulon, dans le cadre de la 12e journée du Top 14 (33-12). Un succès bonifié acquis grâce à trois essais signés Matanavou, Clerc et Burgess, qui permet aux Rouge et Noir de conforter leur fauteuil de leader. "C'est parfait." Alors que le Stade Toulousain aborde le premier tournant de sa saison, avec deux confrontations avec les Harlequins sur le front européen, il s'est plutôt rassuré, samedi, en venant à bout de Toulon, avec la manière (33-12). "Toulon était venu avec une grosse équipe. On a eu beaucoup de mal. Le bonus offensif se dessine d'ailleurs dans les dernières minutes. Pour préparer ce qui nous attend les quinze prochains jours, c'est parfait", se réjouit Louis Picamoles, au micro de Canal+. Le numéro 8 des Rouge et Noir a d'ailleurs donné l'exemple tout au long de la rencontre, avec sa faculté de toujours avancer après contact, comme sur le premier essai du match, où l'international délivre sa passe à Matanavou, en bout de ligne, après avoir tracté deux adversaires (7-3, 18e). Et les Rouge et Noir ont longtemps dû s'employer pour passer le rideau défensif dressé par un RCT pas forcément enclin à beaucoup attaquer, mais diablement efficace au pied, grâce à Jonny Wilkinson (13-12, 39e). Picamoles: "Tout le monde s'est envoyé""On n'a pas lâché notre ligne. Mais si on arrive à tenir le ballon un peu plus, pour les faire défendre, ça nous arrangerait", souffle alors Olivier Azam, l'entraîneur des avants toulonnais. Des consignes que ses joueurs vont avoir du mal à appliquer, pour craquer de nouveau, sur un coup de pied par-dessus de Jauzion, aplatit par Clerc (26-12, 60e). La messe est alors dite, et le RCT se rue à l'attaque, pour tenter d'aller chercher le bonus défensif. "On a essayé d'aller chercher le bonus, mais on prend des contres", regrette Sébastien Tillous-Bordes, toujours sur Canal+. C'est d'ailleurs sur un contre que Toulouse va aller chercher le point de bonus offensif, suite à une action solitaire de Burgess (33-12, 78e). "Tout le monde s'est envoyé, on a pris du plaisir et on prend le bonus en plus, explique Picamoles. On s'attendait à un gros match, un gros combat, et on y a mis les ingrédients." Pour le RCT, l'heure est encore à l'apprentissage. "On voulait faire un bon résultat ici, il faut désormais que ça nous fasse grandir", conclut Tillous-Bordes.