Toulouse forte tête

  • A
  • A
Toulouse forte tête
Partagez sur :

Sans victoire en Ligue 1 depuis cinq matches, Toulouse, équipe surprise du début de saison, a renoué avec la victoire samedi en s'imposant sur la pelouse de Sochaux (3-1), lors de la 10e journée. Un succès, acquis grâce à trois buts de la tête, qui permet aux hommes d'Alain Casanova de remonter provisoirement à la quatrième place.

Sans victoire en Ligue 1 depuis cinq matches, Toulouse, équipe surprise du début de saison, a renoué avec la victoire samedi en s'imposant sur la pelouse de Sochaux (3-1), lors de la 10e journée. Un succès, acquis grâce à trois buts de la tête, qui permet aux hommes d'Alain Casanova de remonter provisoirement à la quatrième place. Impérial au Stade Bonal depuis le coup d'envoi de la saison, avec quatre victoires et un nul en cinq matches, Sochaux a craqué sur sa pelouse, samedi à l'occasion de la 10e journée de Ligue 1. Les Lionceaux ont subi la loi de Toulouse, qui, après cinq matches sans le moindre succès et deux défaites consécutives face à Rennes (1-3) et au PSG (0-2), est parvenu à renouer avec les trois points (3-1). Grâce à ce succès, les hommes d'Alain Casanova, leaders de la 2e à la 5e journée, remontent provisoirement à la quatrième place, contrairement aux Sochaliens qui glissent dans la seconde partie du classement. Ce succès fut toutefois long à se dessiner pour les Violets, car si le début de match est en leur faveur, à l'image de cette frappe trop écrasée de Daniel Braaten (8e), la première véritable occasion est à mettre au crédit des locaux. Bénéficiant d'un coup franc aux abords de la surface, Marvin Martin enroule bien sa frappe, mais le ballon termine sur la transversale (32e). Les Toulousains tentent de réagir par Antoine Devaux, préféré à Moussa Sissoko, ce dernier voit toutefois sa frappe passer au-dessus du but de Matthieu Dreyer (37e). Quatre buts de la tête dans les vingt dernières minutes Après une première période très pauvre en occasions, les deux équipes démarrent tambour battant la seconde. Lancé côté gauche, Brown Ideye élimine Adrian Gunino, puis Mauro Cetto avant de frapper à ras de terre. La main ferme de Matthieu Valverde est là pour repousser sa tentative (50e). Les Sochaliens ne sont pas en reste et c'est une nouvelle fois la barre qui renvoie le coup franc bien travaillé de Paulo Machado (53e), copie-conforme de celui de Martin avant la pause. Dans la foulée, le Portugais se montre de nouveau dangereux mais sa frappe croisée depuis la droite de la surface est repoussée des deux mains par Dreyer, toujours attentif (56e). Echaudés par cette nouvelle occasion toulousaine, les hommes de Francis Gillot, qui purgeait le deuxième de ses quatre matches de suspension en tribune, décident de resserrer les boulons en défense et la rencontre devient de nouveau très fermée. C'était toutefois sans compter sur la détermination des Toulousains. A la suite d'une frappe dangereuse d'Etienne Didot, Dreyer dévie d'une claquette en corner (72e). Sur le corner qui suit, Etienne Congré, qui était de retour après avoir purgé un match de suspension face au PSG, profite de la sortie hasardeuse du dernier rempart sochalien pour marquer de la tête (1-0, 73e). A peine le temps pour les Lionceaux de digérer cette ouverture du score que l'autre défenseur central du TFC, Mauro Cetto, lui aussi suspendu lors de la dernière journée, double la mise, toujours de la tête et sur corner (2-0, 80e). Sur un troisième corner de nouveau tiré par Machado, Congré s'éleve plus haut que tout le monde au premier poteau pour s'offrir un doublé (3-0, 90e). La réduction du score de la tête de Geoffrey Tulasne, suite à un bon centre de Ryad Boudebouz (3-1, 90e+1), n'y change rien, Sochaux subit sa première défaite de la saison à domicile. De quoi susciter le dépit du capitaine Jérémy Bréchet au micro d'Orange Sport: "Sur trois coups de pied arrêtés, on prend trois buts. On le perd tout seul ce match. On a pris le bâton pour se faire battre". De son côté, Congré, le héros de la soirée, espère que son équipe va poursuivre sur sa lancée: "On a beaucoup travaillé les coups de pied arrêtés à l'entraînement, ça a payé. Je félicite mes coéquipiers. Il faut savourer, mais pas trop longtemps, car il va falloir enchaîner rapidement". Dès le week-end prochain au Stadium face à Lens ?