Toulouse était prévenu

  • A
  • A
Toulouse était prévenu
Partagez sur :

Pour ses débuts dans ce Top 14 cuvée 2011-2012, le Stade toulousain s'est incliné vendredi à Bayonne (13-18). Diminués par l'absence de ses internationaux et de ses blessés, les champions de France ont toutefois réussi à arracher le point de bonus défensif grâce au seul essai du match inscrit par Jauzion. Côté bayonnais, malgré un jeu décevant, les bottes de Boyet et Garcia permettent d'empocher quatre premiers points.

Pour ses débuts dans ce Top 14 cuvée 2011-2012, le Stade toulousain s'est incliné vendredi à Bayonne (13-18). Diminués par l'absence de ses internationaux et de ses blessés, les champions de France ont toutefois réussi à arracher le point de bonus défensif grâce au seul essai du match inscrit par Jauzion. Côté bayonnais, malgré un jeu décevant, les bottes de Boyet et Garcia permettent d'empocher quatre premiers points. "On est conscient, depuis la moitié de la saison dernière, qu'on aurait affaire à une rentrée difficile." Guy Novès le savait, son Stade toulousain allait avoir beaucoup de mal à démarrer ce Top 14 cuvée 2011-2012. Avec pléthore d'internationaux en route vers la Nouvelle-Zélande, l'équation s'annonce en effet compliquée pour le manager haut-garonnais. Et pour son premier match, vendredi à Bayonne, le technicien a pu avoir un aperçu de ce qui allait attendre les Rouge et Noir durant ce premier tiers de championnat. Chez une équipe basque loin d'être brillante, mais réaliste, les champions de France en titre ont ainsi encaissé leur premier revers de la saison (13-18). "On a tenu le ballon en première période, c'était notre objectif, explique Novès devant les caméras de Canal+. On a cherché à jouer, mais on a perdu trop de ballons." Sur le premier acte, la domination est en effet toulousaine... mais les points sont bayonnais. Grâce à trois pénalités de Boyet (19e, 30e, 34e), les hommes de Christian Gajan mènent à la pause (9-0). "J'ai l'impression qu'on a la possession, mais on prend des pénalités sur nos possessions, souffle Yannick Bru. Bayonne ne construit pas grand-chose." Nyanga: "On est plein de bonnes intentions""On n'est vraiment pas brillant, reconnaît de son côté Thomas Lièvremont, alors que son équipe subit également le début de seconde période. Les Toulousains sont bien organisés. On profite de leur faute pour marquer trois pénalités. On subit, j'espère qu'on va se calmer pour poser le jeu." Mais si Bézy (9-3, 43e) et Doussain (61e) marquent enfin au pied, le contrecoup physique commence à se faire sentir, notamment au niveau d'une première ligne très diminuée. "On savait qu'on souffrirait devant, et ce fut le cas", remarque Novès. Bayonne en profite pour prendre la poudre d'escampette, grâce à deux pénalités (57e, 66e) et un drop de Garcia (18-6, 77e). Il faut alors un ultime sursaut d'orgueil des champions de France pour rentrer à Toulouse avec le point de bonus défensif. Après avoir pilonné la défense adverse avec les gros, McAlister - qui fêtait au passage ses débuts en Top 14 - envoie Jauzion à l'essai sur un joli mouvement (18-13, 80e). Un point qui devrait compter en fin de saison, même s'il reste du pain sur la planche. "Dans le contenu, on est plein de bonnes intentions", lâche Yannick Nyanga, le capitaine, au coup de sifflet final. "Il manque les automatismes, mais on a l'état d'esprit et on prend le point de bonus. J'espère qu'il servir." De son côté Novès, qui perd au passage Caucaunibuca touché au genou, garde espoir: "On est obligé d'incorporer des joueurs qui viennent d'arriver comme McAlister, ou des joueurs tout juste remis de blessure. On n'est pas mal sur la possession, mais il nous manque encore des repères... et quelques joueurs."