Toulouse, champion façon puzzle

  • A
  • A
Toulouse, champion façon puzzle
Partagez sur :

Son dix-huitième Bouclier de Brennus déjà rangé dans la vitrine aux trophées, le Stade toulousain a repris ce lundi le chemin de l'entraînement en ordre très dispersé. Privés de leurs internationaux, mobilisés par la préparation de la Coupe du monde et de la plupart de leurs recrues étrangères, les Champions de France, sous les ordres d'un Guy Novès fidèle au poste, vont ainsi devoir composer...

Son dix-huitième Bouclier de Brennus déjà rangé dans la vitrine aux trophées, le Stade toulousain a repris ce lundi le chemin de l'entraînement en ordre très dispersé. Privés de leurs internationaux, mobilisés par la préparation de la Coupe du monde et de la plupart de leurs recrues étrangères, les Champions de France, sous les ordres d'un Guy Novès fidèle au poste, vont ainsi devoir composer... Un mois jour pour jour après sa finale victorieuse face à Montpellier (15-10), le Stade Toulousain reprend déjà ce lundi matin le chemin de l'entraînement. Une reprise qui s'effectue toutefois en ordre très dispersé pour les Champions de France, privés de leurs internationaux mobilisés pour la prochaine Coupe du monde (9 sept.-23 oct.), dont sept Tricolores (Médard, Clerc, Dusautoir, Picamoles, Millo-Chluski, Servat, Poux), deux Argentins (Albacete, Vergallo) et un Samoan (Johnston). Ouvertes au public et aux premiers vacanciers juillettistes, les séances de la semaine n'offriront pas l'occasion aux supporters rouge et noir l'opportunité d'assister aux premiers pas sous leurs nouvelles couleurs des vedettes du recrutement "très Sud" du Stade. Ainsi, l'Australien Luke Burgess, récemment victime d'une fracture de la main, est mobilisé lui aussi par la préparation du Mondial avec les Wallabies, tout comme le pilier des Springboks, Gurthrö Steenkamp. Quant au Néo-Zélandais Luke McAlister, éliminé en demi-finales du Super 15 samedi, avec les Auckland Blues, il devrait bénéficier d'une plage de repos et donc ne rejoindre la Ville Rose que plus tard. Les jeunes sélectionnés de l'équipe de France des moins de 20 ans, les Doussain, Bézy, Château, Galan et Pujol, qui ont achevé la Coupe du monde de leur catégorie d'âge en Italie sur une 4e place, pourront également souffler. Enfin, les Fidjiens Rupeni Caucaunibuca et Vilimoni Delasau sont attendus mardi. Novès là et bien là De nouveaux visages, il y en aura malgré tout, Lionel Beauxis (Stade Français), Timoci Matanavou (Mont-de-Marsan) et Carl Hoeft (Castres), joker "Coupe du monde", seront bien au rendez-vous de cette reprise, tout comme le jeune deuxième ligne Russlan Boukerou, l'un des trois nouveaux premiers contrats pro (avec Doussain et Bézy), que se plaît à mettre en avant Guy Novès, soucieux de valoriser ce recrutement interne et de contrebalancer ainsi l'afflux inédit de joueurs étrangers au sein de son vestiaire (voir par ailleurs). Le staff technique clairsemé lui aussi puisque les deux adjoints Yannick Bru et Jean-Baptiste Elissalde prolongent leurs vacances, laissant le seul Novès aux commandes de ce nouveau départ. Comme pour mieux faire taire les rumeurs qui, il y a un mois, donnaient le manager toulousain sur le départ... Novès là et bien là, repère d'une intersaison délicate à gérer au regard de cette avalanche d'absences, qui préfigurent un début de saison de tous les dangers avec huit journées de Top 14 à jouer sans les internationaux. D'ici le 27 août, date du coup d'envoi de la saison, il s'agira de composer avec cet orchestre dégarni et de peaufiner les premiers réglages à l'occasion de trois matchs de préparation. D'abord à Perpignan le 5 août, puis Gloucester le 13, et enfin contre Northampton le 20 août, à Camarès, dans le cadre du Challenge Vaquerin.