Toulouse bien à l'heure

  • A
  • A
Toulouse bien à l'heure
@ Maxppp
Partagez sur :

TOP 14 - Toulouse a décroché sa place pour les demi-finales après sa victoire sur Castres (35-12).

TOP 14 - Toulouse a décroché sa place pour les demi-finales après sa victoire sur Castres (35-12).C'était écrit. Voir des demi-finales de championnat de France sans le Stade Toulousain n'est pas encore pour demain. Contraints de passer par un match de barrages cette année, après une saison en dents de scie, les hommes de Guy Novès se sont qualifiés pour le dernier carré pour la dix-septième fois de rang, grâce une victoire maîtrisée sur Castres (35-12).Pourtant Castres, qui n'aura quitté le podium de la saison régulière que lors des deux dernières journées, a eu sa chance. Plutôt dominateurs dans le jeu et dans l'occupation, les hommes de Labit et Travers ont finalement pêché par manque d'expérience face à la machine toulousaine, rompue à ce genre de rencontres décisives, qui plus est devant son public. En effet, en quatorze rencontres décisives disputées au Stadium, les Haut-Garonnais n'en ont perdu qu'une seule.Castres reviendra l'an prochainEt cette qualification, Jauzion et sa troupe ont été la chercher en début de match, en transformant deux ballons de récupérations en essai. Ainsi, Médard (3e), puis Clerc (16e), tuent pratiquement le match d'entrée en marquant deux essais en bout de ligne suite à des pertes de balle castraises. Par la suite, Toulouse ferme la porte de son en-but à double tour et seul Teulet marquera des points sur des pénalités pour entretenir l'espoir (21e, 32e, 42e, 55e). Mais, à force de perdre des ballons, le CO se retrouve puni par un nouvel essai de Clerc, bien servi par Delasau suite à un mouvement d'école (64e). La coupe est pleine pour les Tarnais qui se fissurent peu à peu après un nouveau appel au large des Toulousains, conclu par David (69e). Les nerfs castrais craquent et Capo-Ortega écope d'un carton jaune pour un coup de poing volontaire. Au final, c'est bien le Stade Toulousain qui impose sa froide logique et renvoie le CO, qui a perdu bien trop de ballons, à ses études. Les vacances seront donc studieuses pour les Tarnais, qui auront sûrement beaucoup appris sur la pelouse du Stadium, ce samedi. Pour Toulouse, le rendez-vous est donc désormais pris pour le 15 mai à Montpellier, afin d'y affronter le champion en titre, Perpignan, pour une place en finale.