Toulouse au ralenti

  • A
  • A
Toulouse au ralenti
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le TFC a perdu sa place de leader après son match nul à Monaco (0-0).

LIGUE 1 - Le TFC a perdu sa place de leader après son match nul à Monaco (0-0). Une semaine après sa défaite à domicile face à Saint-Étienne (1-0), Toulouse a cédé sa place de leader à ces mêmes Verts après un match nul, son premier de la saison, sur la pelouse du Stade Louis-II, à Monaco (0-0). Les joueurs du TFC peuvent nourrir des regrets à l'issue de cette rencontre car ils ont eu les meilleures occasions, mais ont souvent trouvé sur leur chemin un excellent Stéphane Ruffier. Avec ce quatrième match nul en cinq matches, l'AS Monaco ne décolle pas, tout en restant l'une des trois équipes invaincues de Ligue 1, avec Rennes et Lille, qui jouent ce dimanche. Un Ruffier repousse-tout Dans une première période assez pauvre en occasions, la décision a failli se faire sur coup franc, d'abord sur une frappe enroulée de Paulo Machado pour le TFC (12e), puis sur une tête de Sébastien Puygrenier du côté de l'ASM (21e). Plus fringants dans les dernières minutes de la première mi-temps, avec notamment une tête trop molle de Federico Santander (42e), les Toulousains ont poursuivi sur leur lancée après la pause face à des Monégasques amorphes, malgré les quelques fulgurances de Pierre-Emerick Aubameyang sur le côté droit. Mais il a fallu attendre le dernier quart d'heure pour vibrer. Sur un corner d'Etienne Didot venu de la droite, Etienne Capoue monta plus haut que la défense monégasque et mit à contribution Ruffier, impeccable sur sa ligne. Une minute plus tard, le portier de l'ASM montra une autre facette de son talent en déviant d'une magnfique claquette une frappe tendue de Daniel Braaten, à peine entré en jeu. Ruffier fut encore mis à contribution à la 84e minute de jeu, cette fois sur un centre dévié de Moussa Sissoko. Grâce à un magnifique réflexe, il évita le csc de Sébastien Puygrenier et ruina les derniers espoirs du TFC de passer une journée de plus en tête.