Toulon voit rouge

  • A
  • A
Toulon voit rouge
Partagez sur :

Alors que Toulouse a conforté sa place de leader, Toulon a réalisé la mauvaise opération de la 14e journée du Top 14, mercredi soir. Rapidement réduits à 14, les Varois se sont inclinés à Bayonne (20-9), et ont en plus perdu Wilkinson et Contepomi sur blessure. Le RCT voit Castres, vainqueur de La Rochelle, grâce à un triplé de Tekori, lui passer devant.

Alors que Toulouse a conforté sa place de leader, Toulon a réalisé la mauvaise opération de la 14e journée du Top 14, mercredi soir. Rapidement réduits à 14, les Varois se sont inclinés à Bayonne (20-9), et ont en plus perdu Wilkinson et Contepomi sur blessure. Le RCT voit Castres, vainqueur de La Rochelle, grâce à un triplé de Tekori, lui passer devant. BAYONNE-TOULON 20-9 Consulter aussi: Le film du match L'Aviron en profite Bayonne a profité des malheurs de Toulon pour s'imposer (20-9) dans une rencontre heurtée et marquée par l'expulsion de Suta et la blessure de Wilkinson. Les Basques s'installent d'emblée dans le camp adverse et ouvrent le score par Boyet (7e, 3-0). Wilkinson égalise peu après pour les Toulonnais (10e, 3-3). Après le carton rouge de Suta pour un placage haut sur Martin (17e), les Varois se retrouvent en infériorité numérique. Cela ne les empêche pas de reprendre l'avantage, toujours par Wilkinson sur pénalité (23e, 3-6). Malgré deux coups de pied manqués de Boyet (25e) et Garcia (38e), l'Aviron reprend l'avantage juste avant la pause sur un essai de Peyras, bien décalé par Garcia (40e, 8-6). Au retour des vestiaires, Garcia apporte un peu d'air à son équipe en réussissant deux pénalités (46e et 49e, 14-6). Fernandez Lobbe redonne un peu d'espoir au RCT (54e, 14-9). Mais les Varois, handicapés par la sortie de Wilkinson puis par celle de Contepomi, vont encaisser deux nouveaux coups de pied par Cédric Garcia (57e et 63e, 20-9). Malgré un sursaut d'orgueil en fin de match, Toulon doit s'incliner. Il est rejoint au classement par son vainqueur d'un soir. Prochains matches: Agen - Bayonne ; Toulon - Biarritz AGEN-TOULOUSE 25-8 Consulter aussi: Le film du match Toulouse tranquille Toulouse a facilement disposé d'Agen, mercredi, dans le cadre de la 14e journée de Top 14 (25-8). Pour ce dernier match de l'année 2010, le Stade Toulousain avait décidé de mettre la pression d'entrée sur son adversaire. Bien lui en a pris puisque la défense agenaise se met vite à la faute et Skrela commence son festival (6-0, 14e). C'est ensuite un contre d'école conclu par Clerc qui vient faire sauter le verrou adverse (13-0, 18e). La tête sous l'eau, le SUA continue de commettre des fautes, et Skrela termine la première période sur un parfait 7/7 au pied (25-3, 40e). L'écart est fait, et les Agenais réinvestissent la pelouse avec d'autres intentions. Mais leur domination est totalement stérile. Le Stade Toulousain s'est en effet vite réduit à défendre son camp avec patience, sans faire de fautes, jusqu'à cette grosse poussée d'un maul agenais suite à une touche, et un essai collectif (25-8, 69e). Les Rouge et Noir relancent alors la machine, sans pour autant parvenir à marquer, malgré de gros temps forts, notamment en mêlée. Au final, Toulouse a joué ce match comme il le voulait, et l'a remporté sans trop frémir. Le leader du Top 14 n'a pas forcément cherché à prendre le bonus offensif, face à une équipe agenaise courageuse mais limitée. Prochains matches: Agen - Bayonne ; Toulouse - Castres RACING-BRIVE 6-6 Consulter aussi: Le film du match Le Racing trébuche Pour le compte de la 14e journée, le Racing concède le match nul sur sa pelouse, face à un CA Brive très accrocheur (6-6). La mêlée briviste prend l'ascendant dès l'entame et permet à Bélie d'ouvrir le score (0-3, 6e). Les Coujoux s'appliquent ensuite à défendre âprement et surtout à occuper le terrain. Les Ciel et blanc tentent et jouent beaucoup à la main mais se cassent les dents sur le rideau défensif adverse. Une pénalité de Bergamasco récompense tout de même les efforts fournis (3-3, 31e). Joie de courte durée puisque Bélie, très opportuniste, redonne l'avantage au CAB trois minutes plus tard (3-6, 34e). La seconde période est dominée de la tête et des épaules par les coéquipiers de Chabal. Ces derniers mettent la main sur le ballon sans parvenir néanmoins à prendre de vitesse les Corréziens. Une pénalité de Bergamasco (6-6, 63e) leur offre un match nul au goût amer. La titularisation d'El Mago à l'ouverture a été très décevante. Le Racing reste 3e avec 41 points, mais se fait distancer par Toulouse et Montpellier qui comptent respectivement six et quatre longueurs d'avance. En revanche, Brive respire et gagne deux places au classement, désormais 11e au profit d'Agen et La Rochelle. Prochains matches: Racing-Métro - Montpellier ; Perpignan - Brive BOURGOIN-STADE FRANCAIS 16-26 Consulter aussi: Le film du match Paris en costaud Lanterne rouge du Top 14 avec neuf points de retard sur le premier non relégable La Rochelle, Bourgoin s'est donné du baume au coeur il y a une dizaine de jours en s'imposant face à Montpellier en Challenge Européen (36-18). Le CSBJ espérait confirmer cette belle performance mercredi à Pierre-Rajon face au Stade Français, lors de cette 14e journée, mais les Parisiens ne tardent pas à prendre l'avantage, grâce à une pénalité de Dupuy (0-3, 3e), puis un drop de Beauxis (0-6, 11e). Alors que Dupuy accentue la marque pour le club francilien (0-9, 16e), les Berjalliens ouvrent leur compteur sur une pénalité de Di Bernardo (3-9, 19e), avant de revenir à trois petits points dès le retour des vestiaires toujours grâce à leur ouvreur (6-9, 45e). Mais c'est le moment que choisit le Stade Français pour accélérer et inscrire deux essais consécutivement par Parisse (6-16, 47e) et Bastareaud (6-23, 53e). Si le club Isérois sauve l'honneur en fin de match avec un essai de Tian, à la suite d'un contre de 70 m (11-23, 71e), les Parisiens se mettent à l'abri grâce à un nouveau coup de pied de Dupuy (11-26, 74e), puis Nadolo réduit l'écart d'un essai en coin (16-26, 80e). Le Stade Français met ainsi fin à une série de trois défaites consécutives en Top 14 et se replace dans la course aux phases finales. De son côté, Bourgoin est plus que jamais lanterne rouge, mais a eu le mérite de ne pas baisser les bras. Prochains matches: Clermont - Bourgoin ; La Rochelle - Stade Français CASTRES-LA ROCHELLE 25-10 Consulter aussi: Le film du match Le CO remercie Tekori Victoire du Castres Olympique qui recevait ce mercredi, dans son antre de Pierre-Antoine, une équipe de La Rochelle à réaction (25-10). Les Castrais qui ne perdent pas de temps pour afficher leurs ambitions et qui inscrivent une première pénalité dès la 6e minute. Tekori fait ensuite parler la poudre et aplatit deux essais presque consécutifs (16e, 22e) qui donnent un sérieux coup derrière la tête à des Rochelais apathiques. Un petit crêpage de chignon et un carton jaune pour Teulet et Ninard juste avant la pause, et l'arbitre peut renvoyer tout le monde aux vestiaires sur le score de 18-0 en faveur des locaux. La seconde période est bien différente pour La Rochelle qui inscrit l'essai de l'espoir deux minutes après la reprise, par l'intermédiaire de Dall'Igna (18-5, 42e) avant que Dambielle n'ajoute une pénalité qui ramène son équipe à dix points (18-10, 53e). C'est alors que ce diable de Tekori sort à nouveau de sa boite pour inscrire son troisième essai de la soirée, celui qui assure une victoire définitive au CO (25-10, 68e). Au classement, Castres remonte au 4e rang tandis que La Rochelle descend à la 13e place. Prochains matches: Toulouse - Castres ; La Rochelle - Stade Français