Toulon se rachète

  • A
  • A
Toulon se rachète
@ Maxppp
Partagez sur :

TOP 14 - Le Rugby Club Toulonnais a remporté son premier succès face à Biarritz.

TOP 14 - Le Rugby Club Toulonnais a remporté son premier succès face à Biarritz. Blessé au moral et certainement vexé par le revers subi sur sa pelouse de Mayol face à Bayonne en ouverture de saison (22-26), Toulon se présentait à Aguilera avec l'appétit des mauvais jours. Celui-là même qui rend une équipe de quinze joueurs prête à tout et surtout à ne rien laisser à ses adversaires. Quels qu'ils soient d'ailleurs. Face à Biarritz, dans leur antre d'Aguiléra, les protégés de Philippe Saint-André et d'Aubin Hueber comptaient bien sur ce genre de match pour se refaire la cerise. C'est ce qu'ils ont accompli vendredi en match décalé, devant une affluence des grands soirs, en l'emportant (3-13). Les 12 000 spectateurs, qu'ils soient de simples touristes de passage ou véritables passionnés de ballon ovale, ont néanmoins dû attendre plus de 25 minutes pour voir le panneau indiquant le score afficher autre chose que 0-0. Las pour les supporters basques, c'est bel et bien le RCT qui en était l'instigateur en trouvant l'ouverture sur un essai signé Chesney à la 27e minute de jeu. Consécutivement à une chandelle de Jonny Wilkinson, sur laquelle Harinordoquy se trouait, Cibray combinait avec Chesney et filait dans l'en-but pour aplatir entre les poteaux. Cet essai, transformé par le botteur maison Jonnhy Wilkinson concrétisait une large domination varoise sur une équipe biarrote fébrile mais qui s'en tirait bien avec un seul essai encaissé. La réduction du score grâce à la botte magique de Dimitri Yachvili permettait de réduire la marque à 7 à 3 au moment de rentrer aux vestiaires pour la mi-temps. Une pause au cours de laquelle, Serge Blanco s'est illustré par un passage dans les vestiaires des siens. Les sifflets d'Aguiléra Celui-ci a dû marquer les esprits des Biarrots qui, de retour sur le pré montraient un tout autre visage. Plus en jambes, davantage portés sur le ballon, les protégés de Jean-Michel Gonzalez canalisaient avec beaucoup plus de volonté les velléités de Toulonnais toujours aussi gaillards. Canaliser, certes, mais sans pouvoir en montrer davantage. Une incapacité notoire à se porter vers l'avant, sans commettre de trop nombreuses fautes de mains (4 en-avant durant les 10 premières minutes de la seconde période). Marc Lièvremont, sélectionneur national assis dans les tribunes d'Aguilera, ne manquait pas une miette du spectacle. Et, faute de voir les internationaux briller, pouvait une nouvelle fois admirer le jeu au pied de Jonny Wilkinson, auteur d'un coup de pied victorieux sur pénalité (3-10, 59e), puis sur un drop (3-13, 64e). Une double mise au point qui enterrait définitivement les espoirs des Biarrots, lesquels devaient subir les sifflets d'un public médusé. Conséquence, au classement, certes toujours provisoire en attendant la rencontre entre Castres et Toulouse samedi, Toulon réalise une belle opération en passant au 6e rang avec 5 points, ce qui fait reculer Biarritz à la 8e place.