Toulon se paie Botha !

  • A
  • A
Toulon se paie Botha !
Partagez sur :

Un renfort de plus sur la Rade, et quel renfort ! Avec Bakkies Botha, dont le recrutement a été officialisé dimanche, le président toulonnais Mourad Boudjellal a mis la main sur un deuxième-ligne de premier plan. L'international sud-africain, 31 ans, rejoindra le RCT après la Coupe du monde 2011 en Nouvelle-Zélande. Son contrat portera sur trois saisons.

Un renfort de plus sur la Rade, et quel renfort ! Avec Bakkies Botha, dont le recrutement a été officialisé dimanche, le président toulonnais Mourad Boudjellal a mis la main sur un deuxième-ligne de premier plan. L'international sud-africain, 31 ans, rejoindra le RCT après la Coupe du monde 2011 en Nouvelle-Zélande. Son contrat portera sur trois saisons. Toulon poursuit son marché et le pire, surtout pour ses futurs adversaires, c'est que son panier n'est pas encore plein. Si les arrivées entérinées depuis peu de Matt Giteau, Sébastien Tillous-Borde, Alexis Palisson et, dans une moindre mesure, de Julien Dumora donnaient déjà une autre dimension au RCT en vue de la saison prochaine, le recrutement du joueur des Blue Bulls Bakkies Botha (31 ans), officialisé dimanche par Mourad Boudjellal, confirme que le club varois ne manque pas d'ambitions, ni de moyens. Voir le deuxième-ligne international sud-africain (72 sélections) débarquer sur les bordes de la Rade n'est pas vraiment une surprise puisque l'an dernier, il avait effectué quelques repérages dans la région et avait même signé un précontrat avec le RCT, aujourd'hui pénible huitième du Top 14. Celui qui le liera à Toulon à l'issue de la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande, où il défendra sans doute le titre que les Springboks ont acquis en 2007, portera sur trois ans. Son montant n'a pas été communiqué. Boudjellal: "Costaud et méchant, il a le profil" Même si Midi Olympique annonçait il y a quinze jours qu'un accord avait été trouvé, la signature de Bakkies Botha est, pour Mourad Boudjellal, un vrai soulagement. "Malgré tout ce qui a été dit et écrit, rien n'était encore fait, assure dans les colonnes de Var Matin le président du club. Il y a encore un mois, j'ai bien cru qu'il ne viendrait pas. De nombreux clubs étrangers et français étaient sur les rangs." Bayonne, notamment. Mais la perspective d'évoluer sous les ordres de Philippe Saint-André dans une équipe qui a accueilli ses compatriotes Victor Matfield et Joe Van Niekerk était plus forte. Et surtout mûrement réfléchie. Malgré tout, comme l'explique Mourad Boudjellal dans le quotidien régional, "finaliser le contrat a été assez compliqué". "On lui a fait parvenir le document en Afrique du Sud qu'il a enfin paraphé. Quitter son pays natal avec sa famille n'a pas été une décision simple à prendre pour lui. Pour nous, c'est un joueur intéressant qui est fait pour Toulon. Costaud et méchant, il a le profil du joueur que nous reverchions pour étoffer en puissance notre pack de devant." Le président toulonnais ne compte pas s'arrêter là puisqu'il est encore à la recherche d'un trois-quarts centre et d'un troisième-ligne aile pour boucler son recrutement. Qui a d'ores et déjà fière allure.