Toulon s'offre le champion

  • A
  • A
Toulon s'offre le champion
@ Maxppp
Partagez sur :

TOP 14 - Le RCT a dominé Clermont (28-16) lors de la 7e journée.

TOP 14 - Le RCT a dominé Clermont (28-16) lors de la 7e journée. A défaut d'y voir briller l'OM en ce moment, le stade vélodrome sourit au Rugby club toulonnais. Victorieuse à trois reprises la saison dernière en championnat sur la pelouse marseillaise, la formation de Philippe Saint-André a conservé samedi son invincibilité en venant à bout du champion de France. Les Clermontois, au contraire, voient leur série s'arrêter, eux qui restaient sur deux succès dans la cité phocéenne, en demi-finales du Top 14 en 2007 et 2008. Plus inquiétants peut-être, les hommes de Vern Cotter enregistrent une quatrième défaite depuis le début de saison même s'ils se sont déplacés à cinq reprises. "On a manqué de cohésion sur la fin. On avait les capacités pour rivaliser même si Toulon nous a posé des problèmes aussi avec une grosse défense. Il y a du mieux dans notre jeu mais on est loin de la vérité. Il y a du travail", lâchera Morgan Parra devant les caméras de Canal + sport. Contrairement au constat dressé par le demi de mêlée de Clermont, les Toulonnais se rapprochent de ce qu'ils doivent faire pour honorer leurs hautes ambitions après avoir frôlé une place en finale la saison dernière, battus justement par les champions de France à l'issue d'un match spectaculaire (35-29, a.p.). Clermont a pourtant des jambes en début de partie. Suite à une touche très propre, Malzieu perce le rideau toulonnais et enchaîne une action d'école qui offre le premier essai à Fofana. Parra transforme, 7-0 pour Clermont (13e). Le vent en leur faveur, Rougerie et ses coéquipiers dominent la première période, le RCT se contentant de défendre. Si dans la foulée, Wilkinson passe une pénalité (3-7, 16e), Parra concrétise un nouveau temps fort des Auvergnats aux abords de la ligne des Varois (3-10, 19e). Wilko maintient ses troupes dans le match avec notamment un drop d'une trentaine de mètres (9-10, 34e). Juste avant la pause, Parra lui répond grâce à un coup de pied déclenché de la moitié du terrain (9-13, 40e). L'international français est pour l'instant en réussite alors que Wilkinson loupe l'opportunité, dans le temps additionnel, de recoller une nouvelle fois, sa pénalité manquant de puissance. Jo, capitaine exemplaire Au début de la seconde période, l'Anglais a réglé la mire (12-13, 42e) et le plaquage sans ballon sur son compatriote Sackey vaut à Baby un carton jaune (45e) Wilkinson a l'occasion de faire passer le RCT devant pour la première fois du match. A 30 mètres, il ne manque pas l'aubaine (15-13, 46e). Les Toulonnais profitent désormais pleinement du vent dans le dos. Surtout, leurs attaques sont plus tranchantes et les Clermontois se mettent à la faute. Wilkinson, l'arme fatale varoise, enquille trois nouveaux points (18-13, 50e). St-André voulait que ses hommes remettent la main sur le ballon, le manager du RCT a été entendu. L'équipe de Cotter réagit toutefois par le pied de Parra (18-16, 53e) mais Wilkinson est une fois encore intenable. Son drop (21-16, 54e) précède un essai de toute beauté de Van Niekerk. Au départ, Fofana, plaqué, se fait prendre la balle les avants varois. L'enchaînement est rapide et le capitaine sud-africain hérite d'une passe croisée de Lamont pour foncer derrière la ligne. Wilkinson transforme et Toulon crée un écart définitif (28-16, 62e). Le score ne changera pas malgré un baroud des Clermontois, freiné par la grosse défense de Toulon, en témoignent ces deux en avants signés Cudmore (72e, 75e). La touche en faveur des champions de France à 10 mètres de la ligne ne connaîtra pas plus de réussite, le cuir est cafouillé par Clermont et renvoyé dans le camp des Auvergnats (77e). Grâce à des valeurs retrouvées, puissance et défense, Toulon s'est logiquement imposé et remonte au classement, à quatre points du leader, le Racing-Métro 92.