Toulon rêve d'un exploit

  • A
  • A
Toulon rêve d'un exploit
Partagez sur :

Pour ses débuts en Ligue des champions dimanche face à Larvik au Palais des Sports de Toulon, les Varoises devront être à la hauteur de l'événement. Présentes dans le groupe de "la mort" en compagnie de Valcéa, Larvik et de Randers, les joueuses de Thierry Vincent restent lucides sur leurs chances de qualification pour le tour principal.

Pour ses débuts en Ligue des champions dimanche face à Larvik au Palais des Sports de Toulon, les Varoises devront être à la hauteur de l'événement. Présentes dans le groupe de "la mort" en compagnie de Valcéa, Larvik et de Randers, les joueuses de Thierry Vincent restent lucides sur leurs chances de qualification pour le tour principal. Toulon pourra-t-il faire mieux que Metz en Ligue des champions ? C'est la question à laquelle vont devoir répondre les Toulonnaises. Les Varoises feront leur entrée en lice dans la compétition ce dimanche face à la redoutable équipe norvégienne de Larvik au Palais des Sports de Toulon. Présentes dans le groupe de "la mort", les filles de Thierry Vincent devront par la suite s'attaquer à l'autre gros morceau de cette poule, les Roumaines de Valcéa, finalistes de la dernière édition. Sans oublier, les Danoises de Randers qui viennent de remporter la coupe EHF. "C'est une poule très difficile. Je crois que cela ne s'est jamais vu lors d'un tirage au sort. Notre ambition est de faire du mieux possible afin d'acquérir de l'expérience tout en donnant une bonne image du club", a déclaré la présidente du Toulon St Cyr Var Handball (TSCVHB), Jeanne-Marie de Torrès, jointe par téléphone. Les coéquipières de Siraba Dembélé ont connu un début de saison compliquée en s'inclinant d'entrée face à Brest (26-36) dans leur salle lors de la première journée du championnat de France. Cette désillusion aurait pu avoir des conséquences sur la suite, néanmoins les Azuréennes ont su se reprendre dès la deuxième journée pour enchaîner sur quatre victoires d'affilée, la dernière en date face à Fleury mercredi soir (35-23). Une preuve que le collectif est bien en place à l'heure d'affronter Larvik. Mais face aux Scandinaves, il faudra jouer serré pour espérer créer l'exploit. "Ce serait une réelle prouesse si on venait à battre Larvik dans notre salle. Je pense que nos joueuses vont s'appliquer et faire de leur mieux. Elles vont se battre avec leurs armes. Au plus profond de nous-mêmes, on peut rêver même si cela relèverait de l'exploit", a commenté la présidente. Vincent: "On va entrer dans un autre monde" Pour sa première participation à la Ligue des Champions, Toulon aura fort à faire pour se hisser parmi les huit meilleures équipes au tour principal. En effet, seul les deux premiers de chaque groupe seront qualifiés pour la suite de la compétition et le troisième sera reversé en Coupe des vainqueurs de Coupes. Mais l'entraîneur varois, Thierry Vincent, reste lucide sur les chances de qualification de son équipe. "Tout le monde s'accorde à dire que dans cette poule, il y a deux favoris pour la Ligue des champions, A priori on a aucune chance. Il faut donc en profiter et tenter des choses. Ce genre de match va nous permettre de progresser pour le championnat qui reste l'un de nos objectifs". En manque cruel d'expérience sur la scène européenne, les coéquipières d'Audrey Deroin feront donc leur apprentissage dans la reine des compétitions, qui pour elle revêt un caractère plus festif que sportif, face à des équipes plus huppées que Toulon. "On va entrer dans un autre monde. On va affronter des équipes d'un niveau nettement supérieures qui ont l'habitude de ce genre de compétition", a confirmé le coach toulonnais. Une chose est sûre, il faudra jouer sans complexe si les joueuses du TVHB veulent entretenir l'espoir de faire un petit bout de chemin en Ligue des Champions.