Toulalan, le patron

  • A
  • A
Toulalan, le patron
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Le Lyonnais est devenu indispensable aux Bleus.

EQUIPE DE FRANCE - Le Lyonnais est devenu indispensable aux Bleus.Il faut remonter à octobre 2006 pour trouver trace des premiers pas de Jérémy Toulalan en équipe de France. A l'époque, l'intéressé, apparu plus tôt dans le groupe tricolore lors d'un match face à la Bosnie, étrenne sa première cape devant les Iles Féroé. L'homme est alors Lyonnais depuis peu mais déjà une réputation flatteuse le précède. En tant que Canari, ce Nantais de naissance et de formation a déjà eu l'occasion de prouver sa valeur. Quatre ans plus tard, les promesses ont été tenues. Jérémy Toulalan est aujourd'hui une pièce maîtresse de l'équipe de France, comme pouvaient l'être avant lui ses contemporains Didier Deschamps ou Patrick Vieira – toutes proportions gardées. Infatigable, il brille tant dans le rôle de récupérateur que de relayeur, son apport offensif n'étant toutefois pas des plus remarquables. Intraitable sur ses arrières, le joueur ne rechigne en revanche jamais à protéger son camp, quitte à endosser la responsabilité d'un vrai défenseur de métier. Pour dépanner...Seul pour assurer l'équilibreCette saison à Lyon, entre les blessures de Cris, de Jean-Alain Boumsong et de Mathieu Bodmer, Jérémy Toulalan a eu tout le loisir de se montrer fiable en charnière centrale. L'équipe de France demeurant dans l'expectative quant à la capacité de William Gallas à tenir son rang en Afrique du Sud, il incarne à l'heure actuelle encore une alternative défensive crédible pour Raymond Domenech en cas de pépin. Le sélectionneur l'avouait lui-même, dernièrement, à Tignes: "Dans nos discussions, c'est une option. Il a montré qu'il a certaines capacités. C'est un secteur où il faut vite se mettre en place. A gauche, il peut s'en sortir défensivement, à droite, ce serait plus facile pour relancer (Toulalan est droitier, ndlr). Mais si l'option se présente, il faudra essayer."Pour autant, ce n'est pas juste devant son coéquipier et ami Hugo Lloris que Jérémy Toulalan devrait s'illustrer dans les prochains jours, mais bien un cran plus haut, à son poste de prédilection. A en juger le schéma adopté récemment par les Bleus à l'entraînement et lors de leur victoire en match de préparation contre le Costa Rica (2-1), le milieu de terrain des Gones pourrait être le patron de l'entrejeu français durant le Mondial, seul entre la ligne arrière et deux joueurs de couloirs appelés à pencher vers l'avant – à l'image de Florent Malouda et Yoann Gourcuff mercredi à Lens. Si cette configuration devait être reconduite, tout l'équilibre central et axial de l'équipe de France reposerait sur ses épaules. Ça tombe bien, Jérémy Toulalan les a solides quand il s'agit d'assumer dans l'ombre ce genre de besognes.