Toulalan est déjà un pilier

  • A
  • A
Toulalan est déjà un pilier
Partagez sur :

Malaga carbure en ce début de saison. Et si le club andalou est en quatrième position de la Liga, il le doit en partie à un Jérémy Toulalan qui évolue à son meilleur niveau et figure parmi les cadres de l'équipe. Dimanche, dans le cadre de la 8e journée de la Liga, les coéquipiers de l'ancien Lyonnais se déplacent sur le terrain de Levante avec l'ambition de leur chiper la place sur le podium.

Malaga carbure en ce début de saison. Et si le club andalou est en quatrième position de la Liga, il le doit en partie à un Jérémy Toulalan qui évolue à son meilleur niveau et figure parmi les cadres de l'équipe. Dimanche, dans le cadre de la 8e journée de la Liga, les coéquipiers de l'ancien Lyonnais se déplacent sur le terrain de Levante avec l'ambition de leur chiper la place sur le podium. Les louanges pleuvent depuis qu'il évolue sous le soleil de Malaga. Parti de Lyon sans fracas, Jérémy Toulalan n'a pas mis bien longtemps pour s'adapter à sa nouvelle vie. Le milieu de terrain tricolore ne fait pas de bruit en dehors des terrains mais il est pourtant l'un des cadres de Pellegrini, qui l'a titularisé à chaque fois depuis de le début de la saison. Les performances de Toulalan en Liga rappellent ses plus belles heures lyonnaises. Son dévouement, sa hargne et les kilomètres avalés permettent d'équilibrer une formation solide défensivement et qui devrait se montrer encore plus dangereuse quand ses attaquants se hisseront au niveau de la défense. "C'est important de travailler la défense car tout part de là. C'est bon d'avoir Demichelis et Toulalan comme coéquipiers, tous les trois, on forme un bon trio", plaide Mathijsen, le défenseur central international néerlandais dans les colonnes de Marca. Un joli compliment pour celui qui n'a mis que quelques matches avant de trouver le bon tempo dans un effectif aux noms ronflants (Van Nistelrooy, Julio Baptista, Demichelis, Cazorla, Joaquin, Mathijsen...) et aux ambitions élevées. Toulalan a en tout cas fait son choix dans cette litanie d'internationaux: "Cazorla est l'un des meilleurs mais l'important c'est que l'on travaille tous pour le collectif." Toulalan veut retrouver l'Europe Satisfait de son adaptation facilitée par tout un groupe mais également par un Pellegrini qui l'avait supervisé à huit reprises quand il évoluait à Lyon, il peut donner sa pleine mesure. Pour le Français, l'objectif annoncé est simple: "participer à une Coupe d'Europe". Une ambition affichée avant même le début de la saison que l'exercice actuel semble pleinement valider. De fait, après un couac initial à Séville (1-2), le club a enregistré cinq matches sans défaite avec surtout quatre victoires et aucun but encaissé pendant quatre matches, avant les deux buts pris lors du succès arraché face à Getafe (3-2). La dynamique est belle pour le club andalou qui va donc rendre visite dimanche à 18 heures à la surprenante équipe de Levante, actuellement deuxième de Liga, à égalité de points avec le leader barcelonais. Un déplacement qui devrait se faire sans Baptista, auteur d'un retourné acrobatique lors de la dernière journée pendant les arrêts de jeu, ni Duda tous les deux très incertains. Pellegrini possède néanmoins des renforts de poids et jouera assurément avec l'idée d'ajouter un succès de plus à son escarcelle.