Tottenham, la dernière chance

  • A
  • A
Tottenham, la dernière chance
Partagez sur :

Avec six points de retard sur Manchester City, quatrième, Tottenham n'a plus vraiment le choix. S'ils veulent participer à la prochaine Ligue des champions, dont ils ont atteint les quarts de finale cette saison, les Spurs doivent l'emporter sur la pelouse des Citizens, mardi soir, en match reporté de la 33e journée de Premier League.

Avec six points de retard sur Manchester City, quatrième, Tottenham n'a plus vraiment le choix. S'ils veulent participer à la prochaine Ligue des champions, dont ils ont atteint les quarts de finale cette saison, les Spurs doivent l'emporter sur la pelouse des Citizens, mardi soir, en match reporté de la 33e journée de Premier League. "Il nous faudrait un miracle." Harry Redknapp, interrogé par le Daily Mail, en a conscience. Les chances de voir Tottenham briller à nouveau en Ligue des champions la saison prochaine sont infimes. Avec six points de retard sur le quatrième, alors qu'il leur reste trois matches à jouer d'ici la fin de saison, les Spurs n'ont plus vraiment le droit à l'erreur. Leur chance, c'est qu'ils affrontent mardi soir, en match reporté de la 33e journée de Premier League, l'équipe qui occupe justement la place qu'ils convoitent, en l'occurrence Manchester City. C'est donc l'heure ou jamais. "Roberto Mancini possède un effectif fantastique, et ils sont en position idéale, assure Harry Redknapp. Ils ont six points d'avance sur nous et ils ont largement une meilleure différence de buts." +21 contre +7, en effet, ce qui équivaut à dire que Tottenham possède presque sept longueurs de retard. En clair, tout autre résultat qu'une victoire au City of Manchester Stadium condamnerait les Spurs à une place en Ligue Europa. Pas une honte, vu les quatre équipes de tête dans ce championnat d'Angleterre. Mais un coup d'arrêt pour une équipe londonienne qui, en C1, avait montré qu'elle avait du potentiel. Le problème pour le club londonien, c'est qu'il traverse en ce moment sa période la plus creuse de la saison, avec seulement une victoire lors de ses neuf derniers matches en Premier League. Et paradoxalement, c'est après son succès sur la pelouse de l'AC Milan (1-0), en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions, que tout s'est compliqué. La blessure de Gareth Bale, sérieusement touché à la cheville contre Blackpool et absent pour plusieurs longues semaines, ainsi que la méforme de Rafael van der Vaart n'arrangent évidemment rien. "Gareth et Rafa ont été si bons, regrette le manager des Spurs. Ils faisaient la différence entre un match nul et une victoire."