Tottenham garde la foi

  • A
  • A
Tottenham garde la foi
Partagez sur :

Malgré le carton subi au match aller à Madrid (0-4), Tottenham croit toujours à la qualification à l'heure de recevoir le Real en quart de finale retour de la Ligue des champions. En dépit des retours d'Aaron Lennon et de Steven Pienaar, la tâche paraît quasiment impossible pour Gareth Bale et ses coéquipiers. Le Gallois espère néanmoins "un miracle" mercredi soir à White Hart Lane.

Malgré le carton subi au match aller à Madrid (0-4), Tottenham croit toujours à la qualification à l'heure de recevoir le Real en quart de finale retour de la Ligue des champions. En dépit des retours d'Aaron Lennon et de Steven Pienaar, la tâche paraît quasiment impossible pour Gareth Bale et ses coéquipiers. Le Gallois espère néanmoins "un miracle" mercredi soir à White Hart Lane. S'il y a bien un joueur qui croit dur comme fer à la qualification de Tottenham pour les demi-finales de la Ligue des champions malgré la déroute de Madrid (0-4), c'est bien lui. Car Heurelho Gomes a déjà vécu une situation quelque peu similaire, au moins au niveau du résultat, avec son club précédent, le PSV Eindhoven, avec lequel il avait d'ailleurs déjà atteint ce stade de la compétition, en 2005 au détriment de Lyon. "En 2006-2007, nous accueillions Vitesse Arnhem lors de la dernière journée, confie le portier brésilien sur le site des Spurs. Nous devions les battre de quatre buts et nous l'avons fait (5-1, ndlr) ! On avait dit que c'était fini pour nous parce que l'Ajax jouait à domicile et avait une meilleure différence de buts." Un résultat qui ne qualifierait certes pas les Nord-Londoniens mercredi soir mais qui paraît de toute façon hautement improbable. Malgré son large avantage acquis au match aller, le Real Madrid ne se présentera en effet pas la fleur au fusil à White Hart Lane. José Mourinho ne connaît que trop bien le football anglais, et notamment ce club de Tottenham qui lui a toujours particulièrement bien réussi mais qui s'était montré impressionnant à domicile en phase de poules, face à Twente (4-1), l'Inter Milan (3-1) et le Werder Brême (3-0), avant d'assurer contre l'autre club milanais en huitièmes (0-0). Bale: "Réaliser un miracle" Et si Harry Redknapp ne pourra pas compter sur Peter Crouch, rapidement expulsé la semaine dernière, il récupère deux éléments moteurs pour cette rencontre, Aaron Lennon et Steven Pienaar, qui avaient notamment brillé au tour précédent, lors du match aller à San Siro (1-0). Réapparu à Santiago-Bernabeu mercredi dernier, Gareth Bale, l'arme fatale des Spurs, sera lui aussi de la partie. Et il semble plus que jamais convaincu que "tout est possible en football. L'histoire de ce sport est remplie de matchs fous et incroyables, déclare-t-il dans les colonnes de Marca. Madrid a perdu 4-0 à Anfield il n'y a pas si longtemps (huitièmes de finale de la Ligue des champions, le 10/03/2009, ndlr). Pourquoi ne pourrions-nous pas faire la même chose ?" Une assurance que le Gallois, convoité par les plus grands clubs européens et notamment par... le Real Madrid, tempère néanmoins, bien conscient de la difficulté de la chose. "C'est un challenge presque impossible, mais on espère réaliser un miracle", conclut-il. Il faudra un miracle en effet pour renvoyer les Spurs dans le dernier carré de la reine des compétitions européennes, un dernier carré auquel ils avaient goûté en 1962 en Coupe des clubs champions. Ils pourront pour cela compter sur l'appui d'un des publics les plus chauds de Premier League. "On a plus besoin que jamais besoin de nos supporters, avoue Gomes. Ils ont prouvé à quel point ils étaient importants samedi (victoire contre Stoke City 3-2, ndlr) et mercredi ils seront derrière nous pour nous pousser." Un soutien qui ne sera pas de trop à l'heure de défier un recordman des victoires dans la compétition (9) qui veut à nouveau goûter aux sommets, avec une confrontation programmée avec son meilleur ennemi barcelonais en demi-finales. A Tottenham d'essayer de gâcher la fête...