Torres, le détonateur

  • A
  • A
Torres, le détonateur
Partagez sur :

Plutôt calme jusqu'alors, le marché des transferts s'est emballé lundi, à quelques heures de la clôture, avec l'arrivée, contre 58 millions, de Fernand Torres à Chelsea. Liverpool a compensé en recrutant Luis Suarez et Andy Carroll. En Italie, l'AC Milan s'est montré plus actif lors de ce mercato hivernal, tandis qu'en Liga, le FC Barcelone et le Real Madrid ont enregistré une seule prise chacun.

Plutôt calme jusqu'alors, le marché des transferts s'est emballé lundi, à quelques heures de la clôture, avec l'arrivée, contre 58 millions, de Fernand Torres à Chelsea. Liverpool a compensé en recrutant Luis Suarez et Andy Carroll. En Italie, l'AC Milan s'est montré plus actif lors de ce mercato hivernal, tandis qu'en Liga, le FC Barcelone et le Real Madrid ont enregistré une seule prise chacun. ANGLETERRE Prudents cet été sur le marché des transferts, à l'inverse de leurs homologues espagnols ou italiens, les clubs anglais se sont rattrapés cet hiver avec des emplettes estimées au total à 260 millions d'euros (voir par ailleurs). Les difficultés rencontrées par Chelsea et Liverpool, actuellement quatrième et septième de Premier League ont en effet changé la donne. Désireux d'attirer un gros bonnet, le club londonien, qui a également fait signer le latéral de Benfica, David Luiz, en échange de 25 millions d'euros, a jeté son dévolu sur Fernando Torres, pisté depuis plusieurs années. Roman Abramovitch, le président des Blues, n'a pas hésité à dépenser 58 millions d'euros pour s'assurer les services du champion du monde espagnol, soit le quatrième plus gros transfert de l'histoire derrière ceux de Ronado, Zidane et Kaka au Real. Une somme astronomique que les Reds ont mis à profit pour faire signer deux joueurs en devenir, l'international Uruguayen de l'Ajax, Luis Suarez, pour 26 millions d'euros, et l'international anglais de Newcastle, Andy Carroll, acheté 40 millions d'euros à Newcastle. Un record pour une transaction entre clubs anglais et pour un joueur âgé de seulement 22 ans, qui dispute seulement sa première saison au sein de l'élite. A côté des clubs de la banlieue chic de Londres et de la Mersey, Manchester City, qui a fait signer l'attaquant bosniaque de Wolfsburg, Edin Dzeko, pour 30 millions d'euros, a presque été discret. Les Citizens ont également fait un peu de ménage en prêtant Roque Santa Cruz à Blackburn, Emmanuel Adebayor au Real Madrid et Wayne Bridge à West Ham. Lanterne rouge, les Hammers ont également recruté Robbie Keane (Tottenham), Demba Ba (Hoffenheim) et Gary O'Neil (Middlesbrough) pour tenter de se sauver. De son côté, Aston Villa a délié sa bourse pour arracher Darren Bent à Sunderland en échange de 21,5 millions d'euros. Les deux clubs ont également prospecté du côté de la Ligue 1 avec Jean II Makoun pour les Villans et Stéphane Sessegnon pour les Black Cats. ITALIE Leader de Serie A, l'AC Milan n'est pas pour autant resté inactif lors de ce mercato hivernal. Bien décidés à faire chuter de leur piédestal leurs rivaux de l'Inter, quintuple tenant du titre, les dirigeants rossoneri, qui ont accepté de lâcher Ronaldinho à Flamengo, ont engagé Antonio Cassano, en froid avec les dirigeants de la Samp. Peu utilisés respectivement par le Bayern et la Juventus, Mark Van Bommel et Nicola Legrottaglie ont également rejoint le club lombard, qui a aussi renforcé le couloir gauche de sa défense en faisant signer Urby Emanuelson (Ajax) et Didac Vila (Espanyol). Dans le sillage du club cher à Silvio Berlusconi, l'Inter et la Juve, décevants lors de cette première partie de saison ont procédé à des ajustements. Gianpaolo Pazzini (Sampdoria de Gênes), Houssine Kharja (Genoa), Andrea Ranocchia (Genoa) et Yuto Nagatomo (Cesena) ont ainsi rejoint le club nerazzuro. De son côté, la Vieille Dame, qui a prêté Amauri à Parme, a recruté deux attaquants, Luca Toni (Genoa) et Alessandro Matri (Cagliari), et un défenseur Andrea Barzagli (Wolfsburg). Privé de son duo de feu Pazzini-Cassano, la Samp a décidé de faire confiance à l'expérimenté Massimo Maccarone (Palerme) et aux prometteurs Federico Macheda et Jonathan Biabiany, prêtés par Manchester United et l'Inter. ESPAGNE Contrairement à l'Angleterre ou l'Italie, le marché a été très calme de l'autre côté des Pyrénées. Les deux géants, le Barça et le Real, se sont contentés d'une recrue chacune. Ibrahim Affellay, acheté 3 millions d'euros au PSV pour les Blaugrana et Emmanuel Adebayor, prêté par Manchester City, pour les Merengue. Repris depuis l'été dernier par la famille royale du Qatar, Malaga a bénéficié de moyens conséquents pour se renforcer et a ainsi recruté Julio Baptista (AS Rome), Martin Demichelis (Bayern Munich), Enzo Maresca, Diego Buonanotte, Sergio Asenjo et Ignacio Camùacho (Athletico Madrid). Suffisant a priori pour sauver sa place en Liga. ALLEMAGNE En Bundesliga, le mercato a également fait peu de vagues. Le Bayern a fait signer le milieu de Hoffenheim Luiz Gustavo tout en se libérant de Van Bommel et Demichelis. Outre le départ de son Brésilien, Hoffenheim a prêté Demba Ba à West Ham, remplacé en attaque par Ryan Babel de Liverpool. Wolfsburg a été parmi les plus actifs avec les départs de Karim Ziani (Kayserispor) et Dzeko (Manchester City), compensés par les arrivées de Patrick Helmes (Leverkusen), Sanli Tincay (Stoke City), Jan Polak (Anderlecht) et Dieumerci Mbokani (Monaco). Enfin, Schalke 04 a tenté un pari audacieux et relancé Angelos Charisteas, qui n'a pas laissé un souvenir impérissable à Arles-Avignon.