Tommasone se pare d'argent

  • A
  • A
Tommasone se pare d'argent
Partagez sur :

Si Thomas Bouhail, champion du monde au saut de cheval, a terminé au pied du podium au sol, Cyril Tommasone s'est lui emparé de la médaille d'argent lors de finale aux arçons des Championnats d'Europe de Berlin ce samedi. Le Lyonnais ouvre ainsi le compteur médailles de l'équipe de France.

Si Thomas Bouhail, champion du monde au saut de cheval, a terminé au pied du podium au sol, Cyril Tommasone s'est lui emparé de la médaille d'argent lors de finale aux arçons des Championnats d'Europe de Berlin ce samedi. Le Lyonnais ouvre ainsi le compteur médailles de l'équipe de France. Face à Krisztian Berki, "sa bête noire" de l'aveu même du DTN, Daniel Goury, Cyril Tommasone a assuré. S'il n'est pas parvenu à détrôner le Hongrois, quintuple champion continental, lors de la finale aux arçons des Championnats d'Europe de Berlin, disputée ce samedi, le Français l'a en tout cas titillé. Comme lors des qualifications, jeudi, Tommasone (15,05 points), dont la progression impressionne, a terminé derrière son glorieux aîné (15,625 points). Avec la satisfaction du travail bien fait. A 23 ans, le Lyonnais s'est donc emparé de l'argent, glanant ainsi la première breloque de sa carrière après avoir échoué au pied du podium lors des deux derniers Mondiaux. Dernier gymnaste en lice, le protégé d'Anatoli Vorontzov a devancé l'Arménien Verdinyan, qui complète le podium, tandis que Pierre-Yves Beny, autre tricolore en lice sur cet agrès, et l'Anglais Louis Smith, médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008, ont échoué aux dernières places après avoir chuté. Bouhail, quatrième au sol Huitième aux arçons, Beny, privé de l'équipe nationale depuis quatre ans en raison de blessures, a connu le même sort aux anneaux (14,875), épreuve dominée par les Russes Pluzhikov (15,85) et Baladin (15,775), tandis que le Rouennais Danny Pinheiro-Rodrigues (15,525) a terminé à un honorable cinquième rang. Si son agrès de prédilection reste le saut de cheval, discipline avec laquelle il a offert à la France un premier titre mondial, Thomas Bouhail ne cachait pas ses ambitions au sol. Mais malgré un programme exécuté avec qualité, le Français, sanctionné pour un mouvement trop simple comparé à celui proposé par ses principaux adversaires, a échoué d'un rien. Avec 15,30 points pour une difficulté évaluée à 6,1, le natif de Montfermeil, qui disputera dimanche la finale au saut de cheval, a terminé déçu et quatrième derrière le Roumain Flavius Koczi (15,50, sur 6,6), l'Israélien Alexandre Shatilov (15,40 sur 6,5) et le Russe Anton Golotsoutskov (15,325 sur 6,4).