Tombées de leur nuage

  • A
  • A
Tombées de leur nuage
Partagez sur :

Au lendemain de sa démonstration face à la Croatie (86-40), l'équipe de France est brutalement retombée sur terre lors de la 2e journée de l'Euro 2011. Largement favorites devant la Lettonie, les Bleues ont connu un gros couac en s'inclinant après prolongation à Katowice (56-59 a.p.). Dans un groupe D où les quatre équipes sont à égalité, les Françaises joueront gros lundi soir contre la Grèce.

Au lendemain de sa démonstration face à la Croatie (86-40), l'équipe de France est brutalement retombée sur terre lors de la 2e journée de l'Euro 2011. Largement favorites devant la Lettonie, les Bleues ont connu un gros couac en s'inclinant après prolongation à Katowice (56-59 a.p.). Dans un groupe D où les quatre équipes sont à égalité, les Françaises joueront gros lundi soir contre la Grèce. On appelle ça une belle claque. Rien ne laissait en effet présager une défaite de l'équipe de France, dimanche soir face à la Lettonie. Contre un adversaire battu la veille par la Grèce (67-77), elle-même défaite dimanche par la Croatie (63-65) que la France avait cartonné samedi soir (86-40), les Bleues semblaient poser une marge pour franchir l'obstacle sans sourciller. Que nenni. Invaincues en huit matches de préparation, et donc bien entrées dans le championnat d'Europe la veille, les filles de Pierre Vincent ont raté la passe de dix en se laissant surprendre par de vaillantes Lettones, emmenées par une Babkina en feu (26 points). Une défaite concédée après prolongation (56-59 a.p.), qui vient chasser pas mal de certitudes accumulées depuis quelques semaines. Longtemps en avance au score, l'équipe de France semblait maîtriser son sujet, mais sans jamais réussir à se mettre à l'abri d'un retour letton. Avec six points d'avance à la mi-temps (28-22), une avance construite notamment grâce au duo Lawson-Miyem très en verve offensivement en début de partie, les Tricolores menaient gentiment leur barque, sans être aussi impressionnantes que face aux Croates. Mais sur un 0-7 encaissé à cheval sur les troisième et quatrième quart-temps, les championnes d'Europe voyaient les partenaires de Gunta Basko revenir à leur hauteur, voire les dépasser (41-43, 32e), et ainsi les pousser à une fin de match au couteau. Le festival de Babkina A 50-50, les Bleues avaient la balle de match entre leurs mains, mais une gestion assez catastrophique de la dernière possession envoyait les deux équipes en prolongation. Une période que les coéquipières de Céline Dumerc entamaient le mieux, grâce à quatre lancers francs réussis par Gruda et Ndongue (54-50, 42e). Mais c'était sans compter sur le festival Babkina, qui inscrivait six nouveaux points dont les deux lancers de la victoire, puisque le dernier shoot désespéré de Lawson venait se fracasser contre la planche (56-59). Bien qu'ennuyeux, ce revers n'a, pour l'instant, rien de rédhibitoire pour l'équipe de France, qui clôturera son premier tour lundi soir face à la Grèce. Les Françaises auront besoin d'un succès pour assurer leur qualification pour la seconde phase, mais surtout pour partir avec le maximum de points dans leur futur groupe. Et si elles ont besoin de se rassurer au soir de cette désillusion, les Bleues peuvent jeter un coup d'oeil aux autres résultats de cet Euro. Et voir que, comme elles, la Russie et l'Espagne, également favorites, ont aussi connu la défaite en Pologne.