Todt s'éloigne de la piste

  • A
  • A
Todt s'éloigne de la piste
Partagez sur :

Jean Todt ne sera plus le directeur général de l'écurie au Cheval cabré la saison prochaine. A compter du 1er janvier, Stefano Domenicali lui succèdera à ce poste. Après cette année de transition post-Schumacher, conclue en apothéose par les titres de champion du monde pilotes et constructeurs, le Français a décidé de quitter le secteur sportif. Il conserve néanmoins un rôle au sein de la direction de la firme italienne. Son successeur, Domenicali, prend du galon et accède au poste un temps convoité par Ross Brawn, qui rejoindra finalement Honda.

Jean Todt ne sera plus le directeur général de l'écurie au Cheval cabré la saison prochaine. A compter du 1er janvier, Stefano Domenicali lui succèdera à ce poste. Après cette année de transition post-Schumacher, conclue en apothéose par les titres de champion du monde pilotes et constructeurs, le Français a décidé de quitter le secteur sportif. Il conserve néanmoins un rôle au sein de la direction de la firme italienne. Son successeur, Domenicali, prend du galon et accède au poste un temps convoité par Ross Brawn, qui rejoindra finalement Honda. Une transition dorée. La saison 2007 aura permis à Jean Todt d'assurer sereinement la suite pour la Scuderia Ferrari. Au terme de l'ère Michael Schumacher, les premières modifications sensibles avaient eu lieu à la tête de l'édifice italien. Forcément, sans l'idole, Schumi évidemment, Rory Byrne, ni Ross Brawn, directeur technique et maître à penser de la Scuderia, la gestion sportive avait connu un sacré chamboulement. Désireux de rester au sommet et de ne surtout pas mettre en péril un édifice si précieux, il avait replongé. L'arrivée de Kimi Räikkönen chez les pilotes, la montée en puissance de Mario Almondo et Stefano Domenicali n'a pas modifié les bonnes habitudes de l'écurie Ferrari. Si l'année a été particulière avec notamment l'affaire d'espionnage de McLaren Mercedes, cela a, dans un premier temps, logiquement offert le titre des constructeurs à l'équipe italienne avant que « Iceman » n'arrache le doublé lors de la dernière course au Brésil. La victoire était donc totale pour cette écurie Ferrari nouvelle version. Le jeu des chaises musicales Ces dernières semaines, le nom de Ross Brawn avait bien résonné, il s'avère finalement que le stratège ne retrouvera pas son équipe fétiche après une année sabbatique. Dans la matinée de lundi, l'annonce de son arrivée chez Honda était suivie de peu par un communiqué expliquant le remplacement de Jean Todt par Stefano Domenicali, à partir du 1er janvier 2008. Todt, déjà très impliqué dans la vie de Ferrari (hors structure F1) ne sera plus administrateur délégué mais directeur exécutif. Il ne sera néanmoins pas bien loin de l'activité F1... Stefano Domenicali aura donc la charge de la gestion sportive, tandis que Mario Almondo, directeur technique devient responsable des opérations. Le jeu des chaises musicales offre à Aldo Costa, ancien responsable châssis, l'ancien poste d'Almondo et à Gilles Simon, le poste de directeur du département moteur. Un nouvel organigramme qui pourra s'appuyer sur des acquis de tout premier ordre. Et surtout, sur une volonté commune de rester tout en haut de la hiérarchie.