Tigana, retour à Bordeaux

  • A
  • A
Tigana, retour à Bordeaux
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - L'ancien joueur des Girondins devrait être intronisé entraîneur mardi.

LIGUE 1 - L'ancien joueur des Girondins devrait être intronisé entraîneur mardi.Pour remplacer Laurent Blanc, futur sélectionneur des Bleus, Bordeaux devrait faire appel à un ancien joueur du cru. Et d'un grand cru. Milieu de terrain des Girondins pendant huit saisons, Jean Tigana, qui devrait être nommé entraîneur mardi après-midi, a remporté trois titres de champion avec le maillot au scapulaire, en 1984, 1985 et 1987, glorieuses années où le natif de Bamako était l'un des membres du carré magique de l'équipe de France, avec Michel Platini, Luis Fernandez et Alain Giresse. Vingt-et-un ans après son départ du Haillan, en 1989, Jean Tigana devrait le retrouver ce mardi après-midi, lors d'une conférence de presse tenue par le président des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Triaud.Même s'il s'en est défendu dimanche - "Vous serez avertis (les médias, ndlr) en temps utile et personne ne sera oublié", avait-il déclaré -, le président bordelais devrait confirmer le nom de l'ancien milieu de terrain des Girondins pour suppléer Blanc. En début de semaine dernière, Jean-Louis Triaud avait évoqué un profil : "compétent, talentueux, sympathique et qui nous amène des idées". Des noms ont circulé - Eric Gerets, Paul Le Guen, Rolland Courbis - mais c'est Tigana qui devrait reprendre du service, lui qui n'a plus entraîné depuis 2007 et un passage assez tourmenté au Besiktas Istanbul. Entre temps, il a totalement changé de vie et va devoir se remettre dans le bain, comme l'explique Guy Roux :Écoutez Guy Roux au micro de Pascal Normand : "Il va être obligé de rechanger de vie, c'est-à-dire de passer de la vie d'un gentleman farmer qu'il était, puisqu'il avait planté des vignes à Cassis, à la vie ébouriffante d'un entraîneur, le travail quotidien, la pression, les retours dans la nuit, la presse." Malgré ces trois années loin des terrains, l'ancien coach de l'AJA ne se fait pas de souci sur la capacité de Tigana à relever le défi. "Il a un caractère solide, je le connais très bien et je peux dire que c'est un bon entraîneur." En France, Tigana a effectivement déjà fait ses preuves en participant à la montée en puissance de Lyon - vice-champion en 1995 - et en devenant champion avec Monaco, deux ans plus tard. Désormais, c'est avec "son" club que Tigana devrait partir à la conquête de titres.