Thuram pas tendre avec les Bleus

  • A
  • A
Thuram pas tendre avec les Bleus
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Lilian Thuram a fustigé la "stupidité" des Bleus sur TF1.

EQUIPE DE FRANCE - Lilian Thuram a fustigé la "stupidité" des Bleus sur TF1. Décidément, Lilian Thuram l'a mauvaise. Sorti vendredi en colère du conseil fédéral de la FFF, dont il est membre, l'ancien défenseur de l'équipe de France avait eu des mots très durs à l'encontre de Patrice Evra, réclamant que le capitaine des Bleus en Afrique du Sud, coupable à ses yeux de ne pas avoir respecté le maillot tricolore, "ne revienne plus en équipe de France." Samedi dans un entretien accordé à TF1, le Guadeloupéen en a remis une bonne couche, s'en prenant cette fois à la "stupidité" de certains joueurs à l'occasion du fameux dimanche de Knysna qui a vu le groupe boycotter l'entraînement en réaction à l'exclusion de Nicolas Anelka. "Ce qu'il s'est passé, c'est de la stupidité pure et dure, un manque de réflexion total. Je suis persuadé que si vous parlez à certains joueurs, ils vont vous dire: «Nous sommes désolés, on ne savait pas que ça aurait déclenché tout ça.» C'est signe de stupidité." Voilà pour l'introduction, l'ancien joueur du Barça, son dernier club, se lance ensuite dans des attaques ad hominem, visant notamment certains cadres. Thierry Henry ? "Si Thierry Henry avait pris ses chaussures et était descendu (du bus), beaucoup seraient descendus, j'en suis persuadé. Je ne comprends pas pourquoi il n'est pas descendu. Au contraire de quelques uns, c'est quelqu'un de très intelligent." Franck Ribéry ? "Ribéry à Téléfoot, il parle avec son coeur et il essaie d'expliquer qu'il comprend qu'il soit critiqué. Et ce qui est extraordinaire, c'est que l'après-midi, il boycotte l'entraînement. C'est incompréhensible. On ne peut pas tout laisser faire aux joueurs sous prétexte qu'ils jouent bien au foot." Eric Abidal ? "J'ai eu Eric au te parce que c'est quelqu'un que j'apprécie beaucoup, je lui ai dit: Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais le fait que tu aies refusé le dernier match moi (contre l'Afrique du Sud), si j'étais président de la Fédération, tu ne joues plus en équipe de France car tu n'as pas le droit de refuser." Dugarry pas d'accord avec Thuram En clair, Lilian Thuram réclame des sanctions exemplaires, puisqu'il ajoute: "J'espère que la fédé va demander à certains de ne plus honorer l'équipe de France parce qu'ils ne sont pas à la hauteur." Les joueurs précités font sans doute partie de ces "certains", le champion du monde étant rejoint dans cette demande de sanctions par celui qui était son pendant à gauche de la défense tricolore en 1998, Bixente Lizarazu, cependant plus mesuré sur leur nature: "On ne peut pas fermer les yeux là-dessus, sinon ça veut dire qu'on cautionne les insultes, la grève de l'entraînement, la mutinerie et tout ce qui s'est passé depuis deux ans. Il doit y avoir des sanctions, il faut aller au bout de la réflexion. Lilian, les informations officielles, il les a, il a eu la version du président et des dirigeants qui étaient sur place et savent ce qu'il s'est passé." Si les champions du monde 1998 ne sont pas tendres avec leurs successeurs sous la tunique tricolore, ils ne sont pas tous sur la même longueur d'ondes, puisque Christophe Dugarry est venu samedi sur Canal + à la rescousse de Patrice Evra: "Je ne suis pas d'accord pour jeter Patrice en pâture comme il (Lilian Thuram) l'a fait. Ce n'est pas correct, c'est scandaleux. Le costume de capitaine était trop grand pour lui. Le problème, ce n'est pas le mec qui portait le costume mais ceux qui lui ont donné." En clair, Raymond Domenech, pour lequel l'ancien Girondin n'a jamais été assez tendre, mais également la hiérarchie de la FFF qui a laissé faire. Un point au moins sur lequel il est d'accord avec Lilian Thuram, ce dernier souhaitant le rétablissement d'une vraie autorité au sein de l'équipe de France: "Il faut être très attentif à qui vont devenir les leaders et à ne pas donner toutes les clés à l'entraîneur. C'est ce qui s'est passé, Raymond Domenech avait tout pouvoir, et il ne faut pas que l'entraîneur ait tous les pouvoirs. Il faut que la hiérarchie soit respectée: la fédération, l'entraîneur, les joueurs. Ça n'existe pas de donner tous les pouvoirs au jouer ou à l'entraîneur." En 2010, si...