Thuram et les "mauvaises lunettes"

  • A
  • A
Thuram et les "mauvaises lunettes"
@ Reuters
Partagez sur :

La fondation Lilian Thuram va distribuer un DVD dans les écoles pour lutter contre le racisme.

La fondation Lilian Thuram va distribuer un DVD dans les écoles pour lutter contre le racisme. "Il faut avoir le courage de regarder l'histoire et de comprendre à quel moment on a chaussé les mauvaises lunettes." Pour expliquer le racisme, Lilian Thuram en revient aux lunettes, celles qui lui donnent un air d'intellectuel. Celles aussi qui avait conduit Patrice Evra à se moquer de lui près les déclarations post-Coupe du monde de l'ancien international : "Il ne suffit pas de se balader avec des livres sur l'esclavage, des lunettes et un chapeau pour devenir Malcolm X." Alors, Lilian Thuram n'est pas Malcolm X mais les inégalités entre les hommes lui tiennent quand même à coeur. Après avoir créé une Fondation à son nom en 2008, "Tutu" s'associe cette fois à la Mutuelle générale de l'éducation nationale (MGEN) et la banque Casden dans la distribution de 50.000 exemplaires de 50.000 exemplaires d'un double DVD dans les classes de CM1 et CM2. Car l'ancien international est ambitieux. Il s'agit d'"offrir un outil pédagogique aux enseignants et à contribuer à enrayer les idées reçues que les enfants peuvent avoir sur des questions raciales". Rien de moins. "Nous sommes tous des immigrés ?" Ce double DVD se divise, logiquement, en deux parties distinctes. Pour crédibiliser le propos, le premier DVD, destiné aux enseignants, fait appel à des pointures, comme l'historien Michel Wieviorka, le géopoliticien Pascal Boniface ou le paléontologue Yves Coppens. Le second DVD, destiné aux élèves, fait la part belle aux contenus ludiques, avec des vidéos, animations et jeux autour de quelques questions, comme "Nous sommes tous parents ?", "Nous sommes tous des immigrés ?" ou "Nous sommes tous bronzés ?". Il s'agit, pour la fondation, de montrer que les différences sont moins nombreuses que les similitudes. Interrogé plus largement sur le racisme en France, Thuram a répondu "qu'il était de plus en plus déclin", soulignant "qu'en comparaison avec d'autres pays, la France est le pays où l'on sait vivre ensemble". Un sentiment qui ne l'empêche pas de continuer à plaider pour le port de bonnes lunettes.