Tholot: "Construire un groupe"

  • A
  • A
Tholot: "Construire un groupe"
Partagez sur :

Actuellement 5e à quatre points du leader, Tours, Châteauroux reçoit Dijon, 11e du classement, ce vendredi soir au Stade Gaston Petit dans le cadre de la 16e journée. L'entraîneur berrichon, Didier Tholot, s'explique sur les raisons d'une telle réussite pour le club castelroussin, qui espère continuer sur sa belle série en cours en Ligue 2, reste néanmoins prudent sur les chances de la LB Châteauroux d'accrocher le wagon de tête. Mais pour Tholot, l'objectif reste le maintien pour ne plus revivre le scénario des trois dernières saisons.

Actuellement 5e à quatre points du leader, Tours, Châteauroux reçoit Dijon, 11e du classement, ce vendredi soir au Stade Gaston Petit dans le cadre de la 16e journée. L'entraîneur berrichon, Didier Tholot, s'explique sur les raisons d'une telle réussite pour le club castelroussin, qui espère continuer sur sa belle série en cours en Ligue 2, reste néanmoins prudent sur les chances de la LB Châteauroux d'accrocher le wagon de tête. Mais pour Tholot, l'objectif reste le maintien pour ne plus revivre le scénario des trois dernières saisons. Didier, vous recevez Dijon vendredi soir pour le compte de la 16e journée. Comment votre équipe va-t-elle aborder cette rencontre ? De la même manière que face aux autres rencontres. On va s'occuper de nous, on va essayer de mettre de la densité dans notre jeu au niveau de l'espace entre les lignes. On sait que c'est un match important pour nous parce que cela peut mettre Dijon à neuf points de nous. On va essayer d'être le plus performant à domicile et faire le maximum pour remporter les trois points. Actuellement 5e à quatre points du leader tourangeau, comment expliquez-vous la bonne forme de Châteauroux ? On a crée quelque chose en début de saison. On a remis des bases, on a fait un recrutement judicieux. J'ai un groupe qui vit bien et qui est solidaire sur le terrain. On ne pratique certainement pas le meilleur football mais j'ai des joueurs qui ne lâchent rien de la première minute à la dernière minute de la partie. Le premier tiers de la saison est passé. Quels sont vos objectifs pour cette saison ? Ce sont les mêmes qu'en début de saison. On va jouer le maintien et le plus tôt sera le mieux. On va prendre le plus de points possibles pour ne pas revivre les trois dernières saisons. "Il y a encore beaucoup de choses à améliorer" Vous restez sur deux défaites lors des cinq dernières journées (3 victoires pour 2 revers). Cela vous inquiète-t-il pour la suite du championnat ? Non, cela ne m'inquiète pas du tout. Une défaite contre Ajaccio à la maison, qui est totalement imméritée, et une autre chez le leader, Tours. A part cela, on reste sur trois victoires de suite en comptant le succès en Coupe de France. Je crois que l'on a su réagir face à Grenoble puis contre Clermont. On reste dans notre logique de ne pas perdre deux matches d'affilée. Vous êtes la septième meilleure attaque avec 18 buts inscrits mais vous n'êtes que la 11e défense avec 15 buts encaissés, comment l'analysez-vous ? On est solide défensivement avec seulement 15 buts encaissés mais sur deux rencontres, on en prend trois alors qu'on était en infériorité numérique. Offensivement, on n'a jamais fait de gros scores même si on a des occasions pour tuer le match, on n'arrive pas encore à bien gérer ce genre de situations pour l'instant. Cela veut-il dire qu'il y a encore beaucoup de choses à améliorer à la Berrichonne pour jouer le titre ? Bien sûr qu'il y a encore beaucoup de choses à améliorer. On a un groupe jeune avec neuf joueurs qui sortent su centre de formation. On a encore beaucoup d'expérience et de travail à faire au fil de la saison. "Jouer sur les deux tableaux" Vous avez repris Châteauroux cette année, comment s'est passé cette transition après le passage de Jean-Pierre Papin et une saison laborieuse ? Je ne suis pas occupé de celui qui était là avant. Moi, je suis arrivé à Châteauroux avec mes idées et mes lignes directrices. On a pu travailler sereinement avec le président et le directeur sportif pour faire un bon recrutement. On a surtout voulu construire un groupe ou l'honnêteté et le travail sont des valeurs importantes. Vous êtes qualifié en Coupe de France, quel est votre objectif dans cette compétition ? C'est sur que l'on va jouer sur les deux tableaux mais pour l'instant, on a encore rien fait. On n'a seulement que 25 points au Championnat et on a eu des difficultés à battre Balma en Coupe de France. On ne va se prendre pour ce que l'on n'est pas et on reste les pieds sur terre. On ne regarde pas très loin mais plutôt sur le match qui va venir.