Tevez (re)fait des siennes

  • A
  • A
Tevez (re)fait des siennes
Partagez sur :

Carlos Tevez collectionne les frasques en tout genre avec Manchester City. Attendu à l'entraînement mercredi, l'"Apache" aurait visiblement préféré rejoindre ses terres natales la veille, afin de s'y reposer et de retrouver sa famille. Cette nouvelle incartade devrait sceller l'avenir de l'Argentin chez les Citizens, alors que Roberto Mancini lui avait pourtant tendu la main.

Carlos Tevez collectionne les frasques en tout genre avec Manchester City. Attendu à l'entraînement mercredi, l'"Apache" aurait visiblement préféré rejoindre ses terres natales la veille, afin de s'y reposer et de retrouver sa famille. Cette nouvelle incartade devrait sceller l'avenir de l'Argentin chez les Citizens, alors que Roberto Mancini lui avait pourtant tendu la main. Carlos Tevez ne rate pas une occasion de s'attirer des ennuis. L'attaquant de Manchester City a refait parler de lui outre-Manche, en séchant l'entraînement de mercredi avec les Citizens. Cette absence est préjudiciable pour celui qui collectionne les écarts de conduite depuis son arrivée à Manchester, à l'été 2009. Sanctionné d'une amende équivalente à une retenue de salaire de deux semaines par son club, après avoir refusé d'entrer en jeu en Ligue des champions sur la pelouse du Bayern Munich (défaite 0-2) le 27 septembre dernier, l'artificier argentin avait tout intérêt à se tenir à carreau afin de regagner la confiance de son entraîneur, Roberto Mancini. Ce dernier s'était d'ailleurs dit prêt à redonner sa chance à son poulain, à la seule condition que celui-ci fasse son mea-culpa. "Tout dépend de lui. S'il présente ses excuses aux joueurs et à moi, alors tout peut redevenir comme avant", avait ainsi déclaré le technicien italien au début du mois pour le Daily Mirror, avant d'ajouter: "Je lui donne 20 jours pour s'excuser. Je ne lui demande que ça. C'est simple, il suffit seulement de quelques mots." En guise d'excuses, Tevez n'a rien trouvé de mieux à faire que de s'exiler - sans aucune autorisation préalable de la part des instances dirigeantes mancuniennes - en Argentine mardi, manquant ainsi à l'appel à l'entraînement du lendemain. Son conseiller en relations publiques, Paul McCarthy, affirme que Tevez aurait profité de son temps libre mardi, pour retourner dans son pays natal afin de se reposer et de rendre visite à sa famille. Pas décidé à ignorer la nouvelle frasque de son vilain petit canard, Manchester City serait sur le point d'intenter une action en justice contre le "Taureau" argentin. Il y a fort à parier que le protagoniste sud-américain, qui affirmait il y a peu vouloir regagner sa place dans le groupe, risque de ne plus être en odeur de sainteté du côté de City.