Terry reprend les rênes

  • A
  • A
Terry reprend les rênes
Partagez sur :

Destitué de son statut de capitaine il y a plus d'un an, après le fameux "Terrygate", John Terry retrouvera le brassard de capitaine, samedi face au pays de Galles, dans le cadre des éliminatoires à l'Euro 2012. Une décision prise par Fabio Capello, aux dépens de Rio Ferdinand, trop fréquemment blessé. Un choix a priori accepté par tout l'effectif anglais.

Destitué de son statut de capitaine il y a plus d'un an après le fameux "Terrygate", John Terry retrouvera le brassard de capitaine, samedi face au pays de Galles, dans le cadre des éliminatoires à l'Euro 2012. Une décision prise par Fabio Capello, aux dépens de Rio Ferdinand, trop fréquemment blessé. Un choix a priori accepté par tout l'effectif anglais. "Je ne serai pas forcément la tasse de thé de tout le monde." Interrogé sur son retour au capitanat de l'équipe d'Angleterre, John Terry a bien conscience qu'il ne fera pas l'unanimité. Un an après s'être vu retirer le brassard, les supporters n'ont sans doute pas oublié le "Terrygate", lorsque la presse avait révélé que le défenseur de Chelsea avait eu une relation avec la femme de son ex-coéquipier, Wayne Bridge. Fabio Capello avait alors décidé de lui retirer son statut de capitaine, au profit de Rio Ferdinand. Mais les nombreuses blessures du Red Devil ont sans doute eu raison de la patience du sélectionneur italien. "Je pense que John a suffisamment payé pour son erreur. Il faut se souvenir qu'il a toujours été mon premier choix", reconnaît ainsi le technicien, dans les colonnes du Sun. "J'ai gagné en sagesse", explique de son côté le joueur, dans des propos rapportés par la BBC. "Rio m'a appelé, ce qui est vraiment sympa de sa part, et montre bien à quel point c'est un grand monsieur. Nous avons parlé dix minutes, et il m'a souhaité le meilleur", ajoute le stoppeur. Ses coéquipiers le soutiennent Pour les observateurs, la décision n'a pas forcément recueilli tous les suffrages. "C'est quand même un peu une gifle en plein visage pour Rio Ferdinand et Steven Gerrard", a ainsi analysé Gary Lineker, lors de l'émission BBC Radio 5 live. Des voix dissonantes qui n'ont cependant pas franchi les portes de l'effectif anglais, qui se rallie à la décision de son sélectionneur. "C'est la décision de l'entraîneur et il n'y a aucun problème pour personne. Je suis heureux pour John", explique ainsi Peter Crouch, sur le site de la BBC. Même son de cloche pour James Milner: "John a montré avec Chelsea et avec l'équipe d'Angleterre qu'il mettait la tête là où personne n'oserait la mettre, c'est un vrai leader sur le terrain." De son côté, Jermain Defoe n'oublie pas Rio Ferdinand. "Forcément, mes pensées vont vers Rio. Je le connais depuis des années et c'est un grand monsieur, comme l'a dit John", lâche ainsi le buteur, qui ne verse pour autant pas dans la polémique: "John est le capitaine et c'est tout. De toute façon, sur le terrain, nous avons besoin de onze leaders."