Terry poursuivi pour racisme

  • A
  • A
Terry poursuivi pour racisme
Partagez sur :

John Terry va être poursuivi pour des injures racistes proférées à l'adresse d'Anton Ferdinand, lors d'un match de Premier League en octobre. Le capitaine de Chelsea, qui ne cesse de clamer son innocence, comparaîtra devant le tribunal le 1er février. Mais il devrait être titulaire, jeudi, sur le terrain de Tottenham.

John Terry va être poursuivi pour des injures racistes proférées à l'adresse d'Anton Ferdinand, lors d'un match de Premier League en octobre. Le capitaine de Chelsea, qui ne cesse de clamer son innocence, comparaîtra devant le tribunal le 1er février. Mais il devrait être titulaire, jeudi, sur le terrain de Tottenham. Après Luis Suarez, c'est au tour de John Terry de faire parler de lui outre-Manche. Alors que l'attaquant de Liverpool (5 buts en Premier League cette saison) a écopé, mardi, de huit matches de suspension et d'une amende de 40 000 livres (environ 48 000 euros) infligés par la Fédération anglaise de football (FA) pour avoir tenu des propos racistes à Patrice Évra, le capitaine de Chelsea, lui, sera poursuivi pour la même chose. C'est ce que les autorités britanniques ont fait savoir, mercredi. "Je considère qu'il y a suffisamment d'éléments pour une perspective réaliste de condamnation et il est d'intérêt public d'engager une procédure sur cette affaire", a déclaré le procureur de Londres, Alison Saunders, via un communiqué. Depuis le 23 octobre dernier et le match Queen's Park Rangers-Chelsea (1-0), Terry est accusé d'avoir proféré des insultes racistes contre Anton Ferdinand, le frère cadet de Rio, chef de file de l'équipe d'Angleterre. Le défenseur central des "Blues" l'aurait traité de "fucking black cunt". Pour rappel, c'est un membre du public du Loftus Road qui avait porté plainte. "John a clairement fait savoir qu'il réfutait ces accusations et est déterminé à tout faire pour prouver son innocence, a écrit le club de Roman Abramovitch, sur son site Internet. Chelsea a toujours soutenu John sur cette affaire et continuera à le faire. Le club juge odieuse toute forme de discrimination". L'équipe entrainée par André Villas Boas défend donc à fond son joueur, le Portugais prévoyant même de l'aligner, jeudi, en Championnat, sur la pelouse de Tottenham. Rien ne l'en empêche: comme son coéquipier Ramires (contusion à la jambe), Terry est remis d'une blessure au tendon d'Achille et il ne comparaîtra devant le tribunal londonien que le 1er février prochain. En revanche, contrairement à Suarez jugé par la FA, le natif de Barking risque une peine de prison. "Je n'ai jamais proféré de remarques racistes envers quiconque et je compte des gens de toutes races et croyances parmi mes amis les plus proches. Je me battrai bec et ongles pour prouver mon innocence, a dit le joueur, cité par Sky Sports. Je suis déçu par la décision de poursuivre et j'espère avoir la possibilité de prouver mon innocence aussi vite que possible. J'ai lutté contre racisme et je pense qu'il n'y a pas de place pour cela dans notre société".