Terry libère Chelsea

  • A
  • A
Terry libère Chelsea
Partagez sur :

FOOTBALL - Chelsea a battu Manchester United, dimanche lors de la 12e journée de Premier League (1-0).

Au terme d'une rencontre décevante dans son ensemble, Chelsea a pris le large en Premier League, après sa victoire sur Manchester United (1-0), dimanche à l'issue de la 12e journée. Pauvre en occasion, la rencontre s'est débloquée sur un coup de tête du capitaine des Blues, John Terry. Une première qui coûte cher. Pour la première fois de la saison, Manchester United a encaissé un but sur coup de pied arrêté et laisse donc Chelsea assoir un peu plus sa domination sur la Premier League. Après douze journées, les Blues comptent en effet cinq points d'avance sur leur adversaire du jour et Arsenal. Mais la victoire obtenue face aux Red Devils (1-0), le fut dans la douleur, et sans vraiment convaincre.La première période est d'ailleurs assez pauvre en occasions et les deux milieux de terrain s'échangent coup pour coup sans que les gardiens n'aient grand-chose à faire. Si Branislav Ivanovic adresse une première frappe dès la 4e minute, Edwin Van der Sar veille au grain. Même constat à la demi-heure de jeu sur un ballon de Nicolas Anelka sur lequel le Néerlandais se détend bien (32e).La seconde est un plus animée et Wayne Rooney, toujours aussi généreux dans l'effort, va faire trembler les travées de Stamford Bridge avec deux occasions de rang (67e, 68e). Mais, alors que les Red Devils sont dans un temps fort, John Terry, sur un coup franc de Franck Lampard, va placer une tête décroisée qui trompe un Van der Sar, apparemment gêné par une faute de Drogba sur...Evans (1-0, 76e).Les Blues vont ensuite subir le siège des coéquipiers de Ryan Giggs, alors que la rencontre va monter de un, voire deux, crans en intensité. Les cartons jaunes vont pleuvoir tout comme les ballons dans la surface de Petr Cech, même si ce dernier ne sera pas réellement inquiété. MU concède donc sa troisième défaite de la saison et laisse par la même occasion leurs adversaires londoniens prendre une petite avance au classement.