Teixeira l'a regardé jouer

  • A
  • A
Teixeira l'a regardé jouer
Partagez sur :

La marche était bien trop haute pour Maxime Teixeira. Le Français de 22 ans s'est lourdement incliné ce mercredi contre Roger Federer au deuxième tour des Internationaux de France (6-3, 6-0, 6-2). Sans doute dépassé par l'événement et impressionné par le Suisse, il a subi tout au long de la rencontre. A l'image de Robert, Cornet et Benneteau, respectivement surclassés par Fognini, Llagostera Vives et Ferrer.

La marche était bien trop haute pour Maxime Teixeira. Le Français de 22 ans s'est lourdement incliné ce mercredi contre Roger Federer au deuxième tour des Internationaux de France (6-3, 6-0, 6-2). Sans doute dépassé par l'événement et impressionné par le Suisse, il a subi tout au long de la rencontre. A l'image de Robert, Cornet et Benneteau, respectivement surclassés par Fognini, Llagostera Vives et Ferrer. Pas de quoi avoir honte. Maxime Teixeira a vu sa première participation à Roland-Garros stoppée mercredi par Roger Federer au 2e tour. Le Suisse a tout de même été un peu chahuté au cours de la première manche par le 181e mondial qui a d'abord débreaké pour revenir à 2-2. Pas tout à fait réglé, et un peu "fainéant" sur certaines courses dans ces premiers échanges, le Bâlois conclut la première manche 6-3, avant d'offrir au public du Suzanne-Lenglen un jeu bien plus consistant, allégé de fautes directes. Treize jeux de suite pour Federer Teixeira a beaucoup de mal en revanche à suivre le rythme du numéro 3 mondial qui boucle le deuxième set en 22 minutes sur le score sans appel de 6-0. Les choses ne s'arrangent pas vraiment dans la manche suivante. Vainqueur de Vincent Millot au tour précédent, Teixeira paie probablement physiquement les cinq sets qu'il usa pour écarter son compatriote. Mené 4-0, le Français lève enfin les bras au ciel en inscrivant son premier jeu (1-4) mettant fin alors à une série de 13 jeux consécutifs pour le Bâlois. L'homme aux 16 Majeurs s'impose 6-3, 6-0, 6-2 et sera opposé au prochain tour au Serbe Janko Tipsarevic, également expéditif face à l'Espagnol Pere Riba (6-1, 6-3, 6-0). Le tournoi va alors véritablement débuter pour le lauréat 2009. Il est terminé pour Alizé Cornet qui a reçu une petite claque. Elle espérait rééditer sa meilleure performance à Roland-Garros, c'est raté. Parvenu au troisième tour en 2008, Cornet s'est fait sortir mercredi au deuxième par la petite et bondissante Nuria Llagostera Vives, issue des qualifications. Benneteau, Cornet et Robert expédiés L'Espagnole n'a cessé d'agresser la Française pour un succès facile et sans contestation, 6-0, 6-2. Pas si surprenant que cela alors que la 112e joueuse mondiale avait déjà battu Cornet récemment lors des qualifications à Rome (6-3, 6-4), toujours sur terre battue. Julien Benneteau a lui subi le même sort, devant David Ferrer. Le Bressan n'a jamais contrarié l'Espagnol, tête de série numéro 7 et vainqueur 6-3, 6-4, 6-2. Ferrer égalise à 3-3 dans les confrontations avec le Français, dont la première remonte justement à Roland-Garros, édition 2004. C'est la dernière fois que Ferrer a échoué au 2e tour du Grand Chelem français. Enfin la belle aventure de Stéphane Robert est terminée. Bourreau du n°6 mondial Tomas Berdych au 1er tour, le Francilien est tombé lourdement devant l'Italien Fabio Fognini (6-2, 6-1, 6-0). "Je sors de ce Roland-Garros la tête haute, je suis fier de ce que j'ai fait ici cette année", dixit le héros de la journée de lundi.