Tamgho encore plus fort

  • A
  • A
Tamgho encore plus fort
Partagez sur :

Qui arrêtera Teddy Tamgho ? Recordman du monde en salle du triple saut, le Français de 21 ans a amélioré d'un centimètre (17,91 m) sa meilleure marque mondiale, dimanche lors des championnats de France indoor d'Aubière. De son côté, Christope Lemaître s'est rassuré sur 60 m en réalisant 6''58. De très bon augure avant les championnats d'Europe en salle prévus à Bercy dans quinze jours.

Qui arrêtera Teddy Tamgho ? Recordman du monde en salle du triple saut, le Français de 21 ans a amélioré d'un centimètre (17,91 m) sa meilleure marque mondiale, dimanche lors des championnats de France indoor d'Aubière. De son côté, Christope Lemaître s'est rassuré sur 60 m en réalisant 6''58. De très bon augure avant les championnats d'Europe en salle prévus à Bercy dans quinze jours. C'était il y a un peu moins d'un an à Doha. En mars 2010, Teddy Tamgho s'était révélé au plus haut niveau en décrochant le titre de champion du monde en salle du triple saut avec record du monde à la clé (17,90 m). Depuis, le surdoué de Montreuil a encore fait du chemin. Auteur d'un bond à 17,98 m lors du meeting de New York en juin, soit la troisième meilleure performance mondiale de tous les temps en plein air, le jeune tricolore (21 ans) avait connu une petite déception en août en ne décrochant qu'une médaille de bronze aux championnats d'Europe de Barcelone avec un saut à 17,45 m. Bien décidé à poursuivre sur sa lancée en 2011, Tamgho, désormais entraîné par Ivan Pedroso, avait fait sa rentrée lors de la réunion régionale de Liévin fin janvier avec un saut à 17,46 m, avant d'enchaîner par un bond à 17,59 à Eaubonne, puis 17,64 m encore à Liévin, soit la meilleure performance mondiale de l'année. Dimanche à Aubière (Puy-de-Dôme), où se déroulait les championnats de France indoor, le Francilien a encore fait mieux en améliorant son record du monde en salle d'un petit centimètre. Déjà en tête du concours avec un saut à 17,36 m, ce dernier est en effet retombé à 17,91 m à son quatrième essai, bien loin devant Yoann Rapinier (17,02 m) et Karl Taillepierre (16,92 m), alors que sa planche était pourtant loin d'être parfaite. "Je ne suis pas dans une forme excellente, a commenté Tamgho sur le site de la FFA. Mais je bats quand même le record du monde et, un centimètre, c'est un centimètre. C'est la preuve que le travail effectué avec Ivan Pedroso ne m'a pas fait régresser. Le cinquième saut aurait pu aller énormément loin. Mais ça n'est pas grave. Je prends ce record avec joie. J'ai réussi à conserver pas mal de vitesse sur cette quatrième tentative même si je me suis moins lâché qu'à Doha. J'ai essayé de réaliser des choses académiques. Les 18 m vont venir petit à petit. J'ai la conviction que 17,91 m, ce n'est pas ma limite." 50-50 pour le doublé longueur-triple saut A lui désormais de confirmer son statut de grandissime favori en décrochant le titre européen dans quinze jours au POPB. "Il y a encore beaucoup mieux à faire, concède-t-il. Je suis d'abord arrivé ici pour gagner le titre. Avec l'approche des championnats, je pense de moins en moins à la performance et de plus en plus à la place." Une médaille est plus qu'envisageable. Et pourquoi pas deux? "Pour le doublé longueur-triple saut à Bercy, c'est du 50-50 pour l'instant. Je pense pouvoir faire quelque chose dans les deux disciplines. Mais tout dépendra du coach. S'il me dit oui, je l'embrasserai encore plus ! S'il me dit non, je lui dirai : c'est toi le chef!" Autre nouvelle star de l'athlétisme tricolore, Christophe Lemaître était lui aussi en lice ce dimanche à Aubière. Après deux performances un peu décevantes sur 60 m à Stuttgart (6"67) puis Liévin (6"68), le Savoyard s'est rassuré en Auvergne en réalisant 6"58 devant Martial Mbandjock (6"66) et Ronald Pognon (6"70). Une performance qui lui permet de réaliser les minimas pour Bercy (6"65), où il visera un nouveau titre. Vainqueur sur 400 m, Leslie Djhone, qui a signé la meilleure performance européenne de l'année (46''13), sera lui aussi en quête de podium, tout comme Myriam Soumaré, victorieuse du 60 m en 7''19, devant Véronique Mang (7''23).