Tabarly change de classe

  • A
  • A
Tabarly change de classe
Partagez sur :

Si ça ne sera officiel que vendredi ou en début de semaine prochaine, Erwan Tabarly fera bien la transition en Imoca. Animateur du circuit Figaro depuis de nombreuses années, le neveu d'Eric a trouvé un budget pour se présenter au départ l'année prochaine du Vendée Globe à la barre de l'ancien Foncia de Michel Desjoyeaux. En attendant, il participera à la Transat Jacques-Vabre au côté de Jean Le Cam.

Si ça ne sera officiel que vendredi ou en début de semaine prochaine, Erwan Tabarly fera bien la transition en Imoca. Animateur du circuit Figaro depuis de nombreuses années, le neveu d'Eric a trouvé un budget pour se présenter au départ l'année prochaine du Vendée Globe à la barre de l'ancien Foncia de Michel Desjoyeaux. En attendant, il participera à la Transat Jacques-Vabre au côté de Jean Le Cam. Un mois plus tôt, son nom n'avait pas été évoqué lors de la réunion de travail montée par la SAEM Vendée, organisatrice du Vendée Globe. Ni parmi les marins déjà inscrits, ni dans la liste des 13 hommes et femmes en attente d'un budget pour s'aligner au départ du prochain Vendée Globe. Mais si rien ne sera officialisé avant vendredi ou le début de semaine prochaine, Erwan Tabarly sera bien le treizième skipper à confirmer sa participation à la septième édition du tour du monde sans escale en monocoque de 60 pieds. La rumeur courait depuis quelques semaines sur les pontons de son intention de racheter l'ancien Foncia avec lequel Michel Desjoyeaux a remporté son deuxième Vendée Globe en 2009. Il aura fallu une petite phrase de Loïck Peyron lundi à l'heure de justifier l'absence de Tabarly au sein de son équipage pour le Trophée Jules-Verne pour qu'elle se transforme en information. A 37 ans, celui qui anime depuis une dizaine d'années le circuit Figaro (il a terminé cette année deuxième du championnat de France de course en large grâce à ses troisièmes places sur la Transat Bénodet-Martinique et la Solitaire du Figaro et sa victoire sur la Quiberon Solo) va donc franchir le pas pour rejoindre la classe Imoca. Fort du soutien d'un nouveau partenaire, le skipper de Port-la-Forêt aurait donc finalisé son budget pour récupérer le plan Farr sur lequel les Espagnols Iker Martinez et Xabi Fernandez ont pris la deuxième place de la Barcelona World Race cet hiver. Celui-ci, racheté entre-temps par Mer Agitée, l'écurie de course au large du « Professeur », doit être remis à l'eau dans les jours à venir, en vue... de la Transat Jacques-Vabre. Si le temps presse, le départ étant fixé dans deux semaines et demie au Havre (le 30 octobre), Tabarly participera en effet à cette transatlantique en double, annonce Ouest France, s'appuyant sur des sources sûres. Et pour l'occasion, il s'est adjoint, à en croire Le Télégramme, les services d'un spécialiste de la classe, en l'occurrence Jean Le Cam, qui fut l'équipier de son oncle. L'occasion pour le « Roi Jean » de transmettre son savoir mais aussi de garder la main, lui qui compte bien lui aussi être au départ du prochain Vendée Globe mais qui peine toujours à boucler son budget.