Suspicion sur l'Espagne

  • A
  • A
Suspicion sur l'Espagne
Partagez sur :

C'est une révélation embarrassante pour l'équipe d'Espagne, sacrée championne d'Europe en septembre dernier en Lituanie après avoir battu la France en finale (98-85). Dans une interview accordée mardi à Marca, la directrice de l'agence lituanienne antidopage a en effet révélé avoir décelé deux résultats anormaux lors des contrôles effectués durant la compétition, concernant notamment un joueur ibérique. Des informations démenties dans la foulée par la Fiba Europe.

C'est une révélation embarrassante pour l'équipe d'Espagne, sacrée championne d'Europe en septembre dernier en Lituanie après avoir battu la France en finale (98-85). Dans une interview accordée mardi à Marca, la directrice de l'agence lituanienne antidopage a en effet révélé avoir décelé deux résultats anormaux lors des contrôles effectués durant la compétition, concernant notamment un joueur ibérique. Des informations démenties dans la foulée par la Fiba Europe. S'il est encore bien trop prématuré pour évoquer le moindre cas de dopage, l'affaire secoue le basket européen. Eva Stanikuniene, la directrice de l'agence lituanienne de lutte antidopage, a fait de surprenantes révélations au cours d'une interview accordée mardi au journal ibérique Marca. Selon cette dernière, les contrôles effectués durant le dernier Euro disputé en Lituanie ont en effet révélé deux résultats anormaux. Un joueur de la Macédoine et un autre de l'Espagne présenteraient un taux trop élevé de testostérone, sans que l'on puisse "parler de cas positif", précise Mme Stanikuniene. Reste que cette affaire fait tâche moins d'un mois après la compétition remportée par la sélection ibérique, aux dépens de la France en finale (98-85). De son côté, la Macédoine avait terminé à la quatrième place de l'épreuve après sa défaite lors de la petite finale face à la Russie (68-72). Dans la foulée, la Fiba Europe a toutefois tenu à démentir "les spéculations de médias affirmant que deux joueurs ayant disputé l'Euro en Lituanie avaient été contrôlés positifs". "Ces révélations sont sans fondement", poursuit le communiqué de l'instance dirigeante du basket européen, qui précise par ailleurs qu'elle aurait été "la première avertie en cas d'anomalie". Bien décidé à ne pas voir ternir son image et celle de son sport, la fédération internationale indique même que l'Euro 2011 est "considéré comme l'une des compétitions de basket les plus propres jamais organisées". Reste désormais à faire toute la lumière sur cette affaire pour évacuer tout soupçon.