Suspension pour Wickmayer et Malisse

  • A
  • A
Suspension pour Wickmayer et Malisse
Partagez sur :

TENNIS: Accusés de ne pas avoir respecté la réglementation sur le dopage, Yanina Wickmayer et Xavier Malisse viennent d'être suspendus un an.

Accusés de ne pas avoir respecté la réglementation sur le dopage, Yanina Wickmayer et Xavier Malisse viennent d'être suspendus un an par le Tribunal anti-dopage flamand. Une suspension à effet immédiat qui les retire irrémédiablement des tournois en cours où à venir cette année.Coup dur pour le tennis belge. Le Tribunal anti-dopage flamand (VDT) a prononcé une suspension d'un an à l'encontre de Yanina Wickmayer et Xavier Malisse pour défauts de localisation. La sanction prend effet immédiatement. Conséquence directe: la jeune joueuse de 20 ans, récente demi-finaliste de l'US Open, doit se retirer du tournoi de Bali dans lequel elle est engagée cette semaine. De son côté, Malisse ne pourra pas prendre part à l'AXA Masters qui débute à Anvers ce vendredi. Les deux joueurs ont la possibilité de faire appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).Le tribunal flamand leur reproche d'avoir volontairement omis de remplir des formulaires de localisation dans un calendrier via un système informatique sécurisé auquel ont accès tous les acteurs de la lutte antidopage. Selon l'agence belge Sporza, Yanina Wickmayer aurait mal rempli ces formulaires à trois reprises au cours des derniers mois. Malisse lui n'a pas été en règle à deux reprises et a de plus manqué un contrôle. Ces infractions sont assimilées à des contrôles antidopage positifs. Le 22 octobre dernier, le procureur du VDT n'avait réclamé que des réprimandes pour le principe. C'est donc au prix fort que les deux joueurs paient pour leurs erreurs.Cette nouvelle affaire de dopage intervient quelques jours seulement après les révélations d'André Agassi parues dans son autobiographie, dans laquelle il explique avoir eu recours en 1997 à une drogue dure, de la méthamphétamine, et avoir même menti à l'ATP suite à un contrôle antidopage positif afin d'éviter une suspension. Richard Gasquet, qui doit comparaitre devant le TAS mardi prochain à Lausanne suite à l'appel interjeté par la Fédération internationale de tennis (ITF) d'une décision le condamnant à deux mois et demi de suspension après son contrôle positif à la cocaïne, a du souci à se faire...