Sur la route 66...

  • A
  • A
Sur la route 66...
Partagez sur :

Le programme de la 66e saison NBA et ses... 66 matches de saison régulière est désormais connu, un programme extrêmement serré qui fait la part belle aux équipes très médiatiques, au moins en termes d'exposition télévisuelle. Cette saison raccourcie débutera à Noël avec un remake de la dernière finale entre Dallas et Miami.

Le programme de la 66e saison NBA et ses... 66 matches de saison régulière est désormais connu, un programme extrêmement serré qui fait la part belle aux équipes très médiatiques, au moins en termes d'exposition télévisuelle. Cette saison raccourcie débutera à Noël avec un remake de la dernière finale entre Dallas et Miami. Une équation complexe. Après cinq mois de lock-out, organiser 66 matches de saison régulière - soit 16 de moins que lors d'une saison classique - entre le 25 décembre et le 26 avril s'apparentait à un véritable casse-tête pour la NBA, qui fête sa 66e saison. Surtout lorsque ce ne sont pas uniquement des considérations sportives qui rentrent en ligne de compte. Première information : cet exercice raccourci commencera le jour de Noël par Knicks-Celtics, Lakers-Bulls, Thunder-Magic, Warriors-Clippers et surtout Mavericks-Heat, remake très attendu de la dernière finale. Un programme extrêmement serré qui va ensuite contraindre toutes les équipes à jouer, au moins une fois, trois jours de suite, ce qui sera le cas des Lakers pour débuter leur saison. Les Hawks sont eux encore moins bien lotis puisqu'ils joueront neuf matches en douze jours à partir du 27 décembre. Autant dire que les organismes vont être mis à rude épreuve durant cette saison raccourcie, qui va par ailleurs faire la part belle aux équipes médiatiques. Miami sera l'équipe qui en bénéficiera le plus, avec un total de 16 rencontres diffusées sur des chaînes nationales. "Revenir jouer au basket, je trouve ça juste excitant, confesse Chris Bosh, l'un des membres du «Big 3» floridien, sur NBA TV, avant de revenir sur les retrouvailles avec Dallas, programmées le 25 décembre. Débuter la saison comme ça, c'est génial. On va être obligé de les voir hisser leur bannière de champion mais ça va être une source de motivation pour nous." Ces oppositions entre clubs issus de conférences différentes vont toutefois être réduites à la portion congrue, avec seulement trois matches aller-retour de ce type pour chaque équipe. Les Lakers, les Mavericks, le Thunder, les Celtics, les Knicks et le Heat s'affronteront donc pour la plupart toutes deux fois, contrairement aux Bulls et aux Spurs, qui semblent bénéficier d'un calendrier peut-être plus abordable que leurs concurrents, au moins de ce point de vue. Et alors que le marché des transferts risque de fortement s'accélérer dans les heures qui viennent, bien malin qui pourra prédire l'issue de cette saison qu'on n'attendait plus.