Super Mario gosse

  • A
  • A
Super Mario gosse
Partagez sur :

Alors que Manchester City doit se relancer face à Arsenal dimanche après-midi, Mario Balotelli continue à cumuler les frasques. Dernière en date d'une longue série, une rixe à l'entraînement avec Micah Richards et donc un nouvel accrochage avec un de ses coéquipiers, après Boateng, Kompany et Kolarov. Mais où, et surtout quand, s'arrêtera-t-il ?

Alors que Manchester City doit se relancer face à Arsenal dimanche après-midi, Mario Balotelli continue à cumuler les frasques. Dernière en date d'une longue série, une rixe à l'entraînement avec Micah Richards et donc un nouvel accrochage avec un de ses coéquipiers, après Boateng, Kompany et Kolarov. Mais où, et surtout quand, s'arrêtera-t-il ? La vie de Mario Balotelli est un véritable feuilleton. Et chaque semaine, quand ce n'est pas chaque journée, un nouvel épisode vient prouver que "Super Mario" ne fait décidément rien comme tout le monde. Il y aurait de quoi écrire plusieurs ouvrages sur les péripéties hors terrain du jeune homme, de son usage abusif d'engins pyrotechniques à sa visite impromptue dans une prison pour femmes en passant par ses accointances présumées avec la mafia napolitaine. Mais c'est bien le terrain et ses relations avec ses coéquipiers qui font aujourd'hui parler, après une nouvelle échauffourée au centre d'entraînement des Citizens. Après Jerome Boateng, aujourd'hui au Bayern, puis Vincent Kompany et Aleksandar Kolarov uniquement au cours des douze derniers mois, l'international italien a cette fois eu maille à partir avec Micah Richards, dont il est pourtant proche. Les deux hommes ont dû être séparés par leurs coéquipiers, qui ont eu le plus grand mal à contenir un latéral fou de rage. Malgré la violence de la scène, Roberto Mancini a lui préféré minimiser l'incident. "J'ai moi-même eu des problèmes avec Trevor Francis et Liam Brady lorsque j'étais à la Sampdoria, ce sont des choses qui arrivent, a-t-il expliqué en conférence de presse. Richards a dit que c'était parce que Balotelli ne lui avait pas passé le ballon. C'était vraiment stupide mais ce n'est rien. Dix minutes après, c'était fini.""Mario devrait quand même faire attention" L'ancien entraîneur intériste sait se montrer patient avec son protégé. Mais cela durera-t-il éternellement ? En référence au t-shirt que le numéro 45 de City avait dévoilé après son but dans le derby face à United ("Why always me ?", que l'on peut traduire en "Pourquoi est-ce que c'est toujours moi ?"), Mancini lui a posé cette même question avant de lui demander de s'excuser auprès de son coéquipier. Et il s'est exécuté. Micah Richards aurait lui depuis passé l'éponge, comme il en a fait état sur son compte twitter ("Tout va bien entre moi et Mario ! Ces choses arrivent à l'entraînement et on s'est serré la main après"). Cet énième incident pourrait toutefois laisser des traces au sein d'une équipe qui, après avoir subi sa première défaite en championnat à Chelsea lors de la dernière journée (1-2), accueille une formation d'Arsenal en forme ascendante dimanche après-midi. Un match auquel "Super Mario" devrait prendre part, à moins que Mancini ne finisse par se lasser. "Mario devrait quand même faire attention, a-t-il conclu sur la BBC. Pas seulement à ce sujet, mais dans n'importe quelle situation." Car l'excuse de l'âge (il aura 22 ans en août) ne pourra pas lui servir éternellement...