Super Manny a encore frappé

  • A
  • A
Super Manny a encore frappé
Partagez sur :

Sans trop de surprise, Manny Pacquiao l'a encore emporté devant le Mexicain Antonio Margarito lors du championnat du monde WBC des super-welters, aux points mais de manière extrêmement confortable (120-108, 118-110, 119-109). Une rengaine qui ne doit pas occulter le tour de force historique du Philippin, seul boxeur de l'histoire à détenir huit titres dans huit catégories différentes.

Sans trop de surprise, Manny Pacquiao l'a encore emporté devant le Mexicain Antonio Margarito lors du championnat du monde WBC des super-welters, aux points mais de manière extrêmement confortable (120-108, 118-110, 119-109). Une rengaine qui ne doit pas occulter le tour de force historique du Philippin, seul boxeur de l'histoire à détenir huit titres dans huit catégories différentes. Antonio Margarito était plus grand, plus lourd. Mais Manny Pacquiao, lui, était plus fort sur le ring du Cowboys Stadium (Texas). Et c'est bien ce qui compte. Sans surprise, le Philippin a décroché face au Mexicain le titre de champion du monde WBC des super-welters, qui était jusque-là vacant. Une nouvelle récompense qui permet à Pacquiao de remporter sa huitième ceinture dans une huitième catégorie de poids différente. Le K.-O. n'était pas loin, tant Margarito a souffert physiquement, assez sévèrement atteint au visage notamment. "J'ai demandé à l'arbitre d'examiner son oeil parce que je ne voulais pas lui causer des dommages permanents, a même expliqué "Pac-Man" à l'issue de la rencontre. Ce n'est pas ça la boxe." Sympa, Manny... Grâce à cette victoire aux points, évidemment unanime tant son punch a rapidement fait la différence (120-108, 118-110, 119-109), monsieur le député monte désormais son total de victoires à 52, dont 38 par KO, pour seulement trois défaites et deux nuls. Après les mouches, les super-coqs, les plumes, les super-plumes, les légers, les super-légers et les welters, Pacquiao est donc titré en super-welters et est le seul boxeur de l'histoire à cumuler huit titres dans huit catégories différentes, comme il était déjà le premier à en détenir sept d'ailleurs. "Manny est le meilleur boxeur au monde, avouait après le match Robert Garcia, l'entraîneur de Margarito. Il était vraiment trop rapide." Et dire que Pacquiao a essayé, en vain, de prendre du poids pour mieux aborder la rencontre... Le choc tant attendu face à Mayweather va encore générer son lot d'attentes.