Super Bowl : la gaffe d'Aguilera

  • A
  • A
Super Bowl : la gaffe d'Aguilera
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT US - La chanteuse Christina Aguilera a oublié les paroles en chantant l'hymne américain.

A chaque Super Bowl, la finale du championnat de foot américain, les téléspectateurs guettent le moindre dérapage de ce gigantesque show. Sur le terrain, aucun problème. Les Green Bay ont assuré le spectacle en battant Pittsburgh (31-25) pour cette 45e édition. Mais des fausses notes ont émaillé le succès de cette finale en dehors du terrain. Christina Aguilera s’est quelque peu mélangée les pinceaux dans son interprétation de l’hymne américain.

Après le sein de Janet Jackson

Le Super Bowl est l’événement sportif le plus suivi aux Etats-Unis. Plus de 100 millions d’américains étaient devant leur poste dimanche après-midi. Tous avaient les yeux braqués sur la chanteuse Christina Aguilera, choisie pour interpréter a capella l’hymne national. Au moment d'entonner le troisième couplet du chant national au beau milieu du stade de Dallas, elle a tout simplement oublié les paroles.

Immédiatement sifflée par les spectateurs dans le stade, Aguilera a été obligée de s’excuser après la rencontre. Dans un communiqué, la chanteuse a essayé de s’excuser : "je ne peux qu'espérer que tout le monde a pu ressentir tout l'amour que je porte à mon pays et que l'esprit porté par notre hymne national n'a pas été altéré."

La "gaffe" d’Aguilera, comme l’écrit le New York Times, a été immédiatement reprise sur le site de microblogging Twitter. Le journal révèle même que la page Wikipedia de la chanteuse américaine a été très rapidement changée après le match, mentionnant désormais cette bourde. Désormais, Aguilera est "marquée du fer rouge du blasphème national", assure USA Today.

Adoptant un ton plus sarcastique, le quotidien Los Angeles Times a fait très fort en retrouvant une interprétation de l’hymne américain par Christina Aguilera quand elle avait… onze ans. "A l’époque, la jeune fille chantait plus juste et connaissait les paroles, écrit le journal".

L'histoire du Super Bowl a souvent été émaillé de petits incidents. En 2004, Janet Jackson avait maladroitement dévoilé son sein durant le spectacle de la mi-temps.