Suarez : "Préparés à tout"

  • A
  • A
Suarez : "Préparés à tout"
Partagez sur :

Avec la réception de Sedan ce vendredi à 20 heures lors de la 16e journée du championnat, Bastia a l'occasion de monter sur le podium de la Ligue 2. En embuscade, la formation de Frédéric Hantz mise sur l'expérience de son attaquant David Suarez pour poursuivre son invincibilité à domicile.

Avec la réception de Sedan ce vendredi à 20 heures lors de la 16e journée du championnat, Bastia a l'occasion de monter sur le podium de la Ligue 2. En embuscade, la formation de Frédéric Hantz mise sur l'expérience de son attaquant David Suarez pour poursuivre son invincibilité à domicile. Alors que le tiers du championnat est écoulé, quel premier bilan faites-vous ? On a démarré la saison sur la dynamique de l'année dernière. Sur les premiers matches, en venant du National, on a eu besoin de se jauger par rapport aux autres équipes. Notre projet de jeu est cohérent et on voit que l'on peut rivaliser avec les autres clubs. Sur quelques rencontres, on a payé notre manque d'efficacité dans les deux surfaces. Mais on se bat avec nos armes et le groupe vit bien. On est contents de ce que l'on propose depuis le début de saison. Avec trois victoires en trois journées, Bastia s'est retrouvé en tête du Championnat. Depuis, c'est un peu plus compliqué, à l'image de vos prestations individuelles, non ? On a fait un bon début de saison et individuellement, cela s'est bien passé. Mais avec l'arrivée de nouveaux joueurs lors du mercato, on a dû faire tourner sur certains matches. En plus, beaucoup ont découvert la Ligue 2. Nous avons également été confrontés à des clubs habitués à ce niveau, comme Reims, Le Havre et Troyes. Sur plusieurs rencontres, on a eu beaucoup d'occasions sans réussir à marquer. Pour ma part, j'ai eu de la réussite au début de saison et j'ai marqué quelques buts. Depuis, c'est plus compliqué, mais je sais que cela va revenir. On paie cash la moindre déconcentration à ce niveau. Après cette période difficile, on a bien réagi en octobre. Lors de la dernière journée, Bastia a ramené le point du match nul à Guingamp (1-1). Êtes-vous satisfait de la prestation de votre équipe ? Sur ce match, l'expulsion de notre gardien ne nous a pas aidés. En plus, Guingamp est une très bonne équipe qui nous a posé beaucoup de problèmes. Mais on a été courageux et on a pu démontrer toutes nos qualités. Il a fallu tenir jusqu'au bout, même si on aurait pu l'emporter en fin de match. Cela prouve que Bastia est capable de défendre un point contre un sérieux adversaire. Cela fait deux ans que vous évoluez à Bastia, où l'on vous sent épanoui. Comment l'expliquez-vous ? Bastia m'a tendu les bras alors que plus personne ne croyait en moi ces dernières saisons. C'est un superbe challenge et un club qui correspond bien à ma mentalité. Sur le terrain, je suis généreux et je me bats beaucoup. L'année dernière, on a vraiment fait une superbe saison et tout le monde a pris du plaisir. Participer à la remontée de Bastia a été une magnifique aventure. Quand on voit le soutien des supporters et l'engouement autour du club, je ne peux que m'éclater et réussir. J'ai le soutien de mes partenaires et je leur rends cette confiance en faisant beaucoup d'efforts sur le terrain. Aujourd'hui, cela marche et je suis très heureux. Quand on termine parmi les meilleurs buteurs en National l'année dernière (20 buts), est-ce que l'on se fixe un objectif en terme de buts au niveau supérieur ? C'est vrai qu'un attaquant a toujours envie de marquer le plus de buts possible. Mais c'est plus compliqué en Ligue 2 qu'en National. A moi de trouver les solutions pour y arriver. Quand un attaquant marque, cela fait toujours du bien au collectif. C'est important que les buteurs finissent les actions. Que ce soit moi ou un autre, les buts des attaquants comptent beaucoup dans une saison. "Ce qui fait la force de Bastia, c'est son humilité" Arrivés au mercato estival, Toifilou Maoulida et Jérôme Rothen apportent, comme vous, leur expérience du haut niveau à Bastia. C'est un plus pour réussir dans ce Championnat ? Certainement, car ce sont des joueurs qui ont joué beaucoup de matches dans leur carrière. Ils apportent leur motivation car ils veulent prouver que ce sont des joueurs qui ont beaucoup d'expérience. Leur présence est aussi un plus pour les jeunes. Ils sont vraiment bien intégrés au projet car ce n'est pas facile d'arriver dans un groupe qui a vécu une belle année la saison dernière. Ce qui fait la force de Bastia, c'est son humilité à tous les niveaux. Il y a de l'expérience, mais aussi de la jeunesse. Les supporters apportent également énormément car ils sont derrière leur équipe. Tout ce que Bastia fait en ce moment, c'est grâce à son unité. Tout cela nous permet de gérer des situations parfois compliquées en Ligue 2. Bastia est en embuscade dans la première moitié du classement. Est-ce que l'on évoque déjà dans le vestiaire une éventuelle remontée en Ligue 1 ? Le discours, c'est que l'on est préparés à tout. Sachant que l'on a rencontré quasiment tous les clubs, on a pu voir que l'on est capables de mettre en danger toutes les équipes. Il faut rester dans le haut du classement et Bastia a toutes ses chances de bien figurer cette saison. Avec ce groupe, on peut faire de belles choses. A nous de tout mettre en oeuvre. Mais il faut également se préparer à vivre des moments plus compliqués. D'autant que quand on voit la difficulté de certaines grosses écuries comme Monaco ou Arles-Avignon, on se dit que ce Championnat est très ouvert cette année et que Bastia a une belle carte à jouer... Tout est possible et on va y croire jusqu'au bout. C'est très serré et beaucoup d'équipes se tiennent en peu de points. Une série de victoires vous amène en haut du classement, quelques défaites et vous êtes dans le ventre mou. L'année dernière, cela s'est joué sur la fin de saison. Ce sera ouvert. A nous d'améliorer nos défauts et continuer à insister sur nos points forts. On espère avancer tous ensemble comme c'est le cas depuis le début de saison. Contre Sedan ce vendredi, autre équipe bien classée, Bastia a l'opportunité de poursuivre son invincibilité à domicile. Comment jugez-vous leur début de saison ? C'est une belle équipe. Je pense que Sedan aurait dû monter la saison dernière. C'est un club bien structuré qui est reparti en 2008 sur un projet ambitieux visant à un retour en Ligue 1. Sedan a tout pour y arriver. C'est un club un peu dans la même situation que nous. Ce match aura une saveur particulière pour vous qui avez évolué à Sedan pendant deux saisons. Quel souvenir gardez-vous de votre passage dans les Ardennes ? Cela a été une période compliquée pour moi. Sur la deuxième saison, j'ai été blessé. Quand je suis revenu, j'ai compris qu'il fallait que je parte. Cela n'a pas été une grande réussite sur le plan sportif. Mais j'ai gardé de bons contacts, notamment Jérôme Lemoigne et Yohann Eudeline qui sont de bons amis.